SIMON Jean

Né le 30 décembre 1884 à Brest (Finistère) ; cheminot ; secrétaire du syndicat des cheminots Paris-État Rive droite.

Cheminot depuis 1908, Jean Simon participa aux grèves de 1910 puis de 1920 et fut révoqué pour son action. Domicilié à Clichy (Seine), il travailla alors dans une entreprise métallurgique de la région parisienne où il s’était syndiqué dès son embauche. Réintégré, il fut ajusteur aux ateliers des Batignolles et poursuivit son militantisme syndical. En 1926 il fut élu secrétaire du syndicat des cheminots Paris-État Rive droite et devait le rester jusqu’à sa mort. En 1927, il fut délégué aux fêtes du Xe anniversaire de la Révolution d’octobre. Le 1er Mai 1930 il participa à l’action à l’atelier des Batignolles et fut pour cette raison frappé de suspension mais cette mesure ne fut pas maintenue. En novembre 1930, il intervint lors du congrès des cheminots.
À l’issue d’une brève maladie, Jean Simon mourut le 20 mars 1931 à Paris (Xe arr.) et fut enterré à Clichy. Il laissait une femme et deux filles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8697, notice SIMON Jean, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 juin 2012.

SOURCES : Le Cri du peuple, 25 mars 1931. — Notes de J. Charles.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément