FOUQUET

Il assista comme délégué aux séances du congrès ouvrier de France qui se tint à Paris du 2 au 10 octobre 1876. Il représentait la chambre syndicale parisienne des Chaudronniers.
Fouquet intervint le 6 octobre sur « apprentissage, enseignement professionnel ». Il se prononça pour la création d’un enseignement professionnel ouvert à tous et d’un enseignement technique accessible aux plus doués. Les enseignants devaient être des ouvriers et des techniciens, les capitaux fournis par un prélèvement sur les bénéfices des industriels, et par les fonds que pourraient y consacrer les chambres syndicales. La réalisation en serait confiée à des sociétés indépendantes et laïques.
Voir Leroy et Webel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86970, notice FOUQUET, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément