FOUQUET Pauline, Anne, dite REVEL

Par Maurice Moissonnier

Née à Lyon (3e arr.) le 3 juin 1841. Commerçante.

Veuve, Pauline Fouquet vivait en concubinage avec Revel, militant blanquiste, candidat du Comité de l’Union des travailleurs socialistes révolutionnaires du 4e arr. de Lyon aux élections municipales du 2 mai 1886. Après la mort de Revel, survenue le 19 mai 1894, Pauline Fouquet exploita, 9, rue Dumenge, à la Croix-Rousse, le commerce que son ami avait fondé (verrerie et plombs étirés en fourniture pour tissage).
Elle avait trois enfants, un fils de son premier mari, un fils de son ami et une fille, enfant trouvée en 1882 sur la place de la Croix-Rousse et qu’elle avait adoptée ; elle ne disposait d’aucune fortune, mais vivait dans une aisance relative en raison de la prospérité de son commerce.
En mai 1897, à l’occasion des conférences données à Lyon par Sébastien Faure et Louise Michel, elle parut abandonner ses convictions blanquistes et se rapprocher des anarchistes. On la vit en juillet aux conférences d’Henri Dhorr (Lucien Weill*) et elle assista le 14 juillet à une soirée familiale organisée par les anarchistes à Ville-franche-sur-Saône.
Il s’agit cependant de contacts épisodiques et, le 1er février 1898, elle fut rayée de la liste des anarchistes soumis à la surveillance de la police.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86973, notice FOUQUET Pauline, Anne, dite REVEL par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 15 décembre 2020.

Par Maurice Moissonnier

SOURCE : Arch. Dép. Rhône, 4 M 24 bis. Dossiers individuels.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément