FRANCEZON Clément

Né vers 1856 à Saint-Martin-de-Valgalgues (Gard) ; ouvrier mineur ; militant socialiste POF puis SFIO du Gard et de la Lozère.

Ouvrier mineur à la Grand’Combe (Gard) et marié, Clément Francezon était un militant socialiste du département du Gard depuis son adhésion au POF en 1892 jusqu’à sa mort, alors qu’il était membre de la SFIO.

Clément Francezon avait été poursuivi et plusieurs fois condamné : en novembre 1876 à Rodez (Aveyron), quinze jours de prison pour vol ; en novembre 1877 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), amende pour absence illégale ; en novembre 1878, à Alais [Alès, Gard], pour tapage nocturne ; en mars 1881 à Alais, quinze jours de prison pour coups et blessures ; enfin, en 1896 à l’issue de la grève des mineurs dont il avait été un animateur, comme membre du comité de grève.

Lors du congrès de la Fédération socialiste SFIO de la Lozère, tenu le 10 septembre 1905, il fut élu ou réélu trésorier de cette fédération. Il fut reconduit dans cette fonction, le 22 octobre 1906.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87006, notice FRANCEZON Clément, version mise en ligne le 26 mai 2017, dernière modification le 26 mai 2017.

SOURCES : Arch. Dép. Gard, série M (1886). — Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste, p. 319.— Hubert Rouger in Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l’Internationale ouvrière, Editions Aristide Quillet, Paris, 1913 et 1921 (BNF Gallica). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément