QUILLET François

Par Justinien Raymond

Né et mort à Thouars (Deux-Sèvres) ; cultivateur, minotier ; militant socialiste des Deux-Sèvres.

Quillet était cultivateur, propriétaire-exploitant et meunier à Thouars. Il avait fait la guerre de 1870-1871, et était président de l’Association des anciens combattants. Il adhéra en 1896 à un groupement socialiste constitué à Thouars, le second à naître dans le département des Deux-Sèvres après celui de Bressuire qui vit le jour en 1895. Les militants socialiste de Thouars publiaient alors une feuille polycopiée intitulée Peau d’âne. D’autres groupes apparurent dans les années suivantes, notamment à Niort vers 1897 (voir Henri Mounier. Ces groupements, sans liens organiques, tinrent néanmoins un congrès à Thouars le 30 janvier 1898 en vue d’une affirmation socialiste aux élections législatives de mai.

Deux candidats furent désignés dont François Quillet pour l’arr. de Bressuire. L’esprit de ces premiers groupements était guesdiste. La Voix du Peuple, organe du POF, publia un appel en faveur du candidat. « Quillet, proclama-t-elle, a toujours été un démocrate loyal et droit, anticlérical de par sa famille, et la République a toujours trouvé en lui un ami sans reproches ; les électeurs de Thouars lui ont déjà donné une preuve de leur estime en le désignant pour les représenter au conseil municipal » (n° du 13 février 1898).

Quillet était, en effet, conseiller municipal de Thouars. Des deux candidats socialistes à la députation en 1898, c’est lui qui recueillit le plus grand nombre de suffrages, 12 894 contre 12 356 à Henry Savary de Beauregard, conservateur, élu, et 5 566 à Clément Ménard, républicain.

En 1901, il était président de la section de Thouars de la Ligue des droits de l’Homme, entouré de deux autres socialistes, deux cheminots, Charles Chatainier, secrétaire et Léon Brault, trésorier. François Quillet était alors présenté comme "minotier".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87153, notice QUILLET François par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 8 mai 2013.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Arch. Dép. Deux-Sèvres, série M. Dossier électoral de 1898. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes II, op. cit., p. 570. — Pierre Arches, La Ligue des droits de l’Homme à cent ans, contribution à l’étude de la Ligue des droits de l’Homme dans les Deux-Sèvres, 1998.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément