BONNET Gustave, Lucien

Par Jean-Pierre Besse

Né le 9 juillet 1905 à Paris (XIIè arr.), mort en déportation le 1er novembre 1943 à Gusen ; employé de l’Assistance publique puis garçon de recettes à la Banque de France ; résistant.

Gustave Bonnet naquit dans le XIIe arrondissement de Paris. Ses parents travaillaient et logeaient à l’hôpital Saint-Antoine. La famille s’installa à Fontenay-sous-Bois en 1910.
A quatorze ans, il commença à travailler comme tourneur fraiseur chez un fabricant d’automobiles, Rosengard. À son retour du service militaire, le patron ne le reprit pas en raison de ses opinions politiques. Il connut alors le chômage et prépara le concours d’entrée à l’Assistance publique où il travailla quelques temps comme chauffagiste avant d’entrer, en 1931, comme garçon de recettes à la Banque de France.

Il épousa en février 1927, Marcelle Metas, née en 1905, sténodactylo qui abandonna son travail pour élever ses deux enfants.

Mobilisé en septembre 1939, Gustave Bonnet fut arrêté en novembre 1939 et traduit devant un conseil de guerre pour avoir eu des contacts avec les Républicains espagnols d’un camp de regroupement proche de la caserne Saint-Dié (Vosges). Condamné à six mois de prison, il fut libéré en avril 1940 et démobilisé en juillet 1940. Il revint à Fontenay-sous-Bois et reprit son travail à la Banque de France en septembre 1940.

Résistant, il fut arrêté à son domicile du 7 boulevard des deux communes à Fontenay-sous-Bois par les policiers du commissariat de Nogent-sur-Marne. Sa femme fut arrêtée avec lui.
Ils furent transférés tous les deux au dépôt de la préfecture de police puis le 8 septembre au fort de Romainville. Sa femme, malade, fut libérée le 17 octobre 1942, lui fut déporté le 1er avril 1943 de la gare de l’Est vers Mauthausen. Classé "NN", il fut transféré au kommando de Gusen où il mourut.

Gustave Bonnet apparait dans un dossier de la Brigade spéciale 2, affaire Boisseau. Selon un rapport du 2 septembre 1942, il aurait été identifié par une des résistantes arrêtées sur une photographie prise lors d’une tentative de manifestation devant les usines Blériot à Suresnes, le 28 août.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87261, notice BONNET Gustave, Lucien par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 9 octobre 2011, dernière modification le 18 novembre 2021.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. PPo., BS2, carton 14, GB 106. — Témoignage de sa fille Simone, paru dans Les cahiers anecdotiques de la Banque de France, 1999.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément