GOUTMANN Emmanuel, Josel

Par Jacques Girault

Né le 16 février 1933 à Paris (XIIIe arr.), mort le 27 septembre 1999 à Sète (Hérault) ; instituteur ; militant communiste en Seine-et-Oise- Seine-Saint-Denis.

Son père né à Posvel (Russie), ouvrier, vécut en Allemagne pendant la Première Guerre mondiale puis dans les années 1930 vint en France. Sa mère native de Pologne vint en France en 1924. Ils furent naturalisés en 1933. Non pratiquants, ils respectaient des fêtes juives. Emmanuel Goutmann, qui porta l’étoile jaune, vécut caché chez des parents ou des amis pendant toute la guerre. Une partie de sa famille disparut. Il fréquenta le lycée Buffon à Paris et commença des études de médecine qu’il abandonna au moment de son mariage en mars 1953 à Paris (VIIe), avec Marie-Thérèse Milhau, militante communiste et future institutrice (voir Marie-Thérèse Goutmann*). Le couple eut trois enfants.

Goutmann commença alors des remplacements d’instituteurs. Il enseigna comme titulaire à Paris (écoles primaires de la rue Saint-Benoît, de la rue Michel Guizot) jusqu’en 1968. Puis il fut nommé en Seine-Saint-Denis à Montfermeil puis à Bondy. Détaché en 1970 au Blanc-Mesnil comme directeur des affaires culturelles de la ville, il retrouva l’enseignement à Montfermeil en 1975 et devint conseiller pédagogique à l’École normale d’instituteurs de Livry-Gargan en 1978 où il resta jusqu’à sa retraite en 1988. Militant de la tendance « Unité et Action » du Syndicat national des instituteurs, il milita aussi dans la Fédération des conseils de parents d’élèves.

Membre du Parti communiste français depuis 1952, membre des bureaux et des secrétariats des sections communistes de Gagny, de Montfermeil, de Noisy-le-Grand, Goutmann suivit les cours d’une école centrale du PCF en mars-avril 1968. « Il a surtout fait en sorte que je puisse exercer mes responsabilités politiques et électives dans les meilleures conditions possibles » (M.T. Goutmann). Il milita aussi dans le domaine culturel à la maison de la culture de la Seine-Saint-Denis, au Blanc-Mesnil et créa une association culturelle à l’école normale.

Retraité, avec son épouse, Goutmann se retira à Sète (Hérault) en 1995.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87343, notice GOUTMANN Emmanuel, Josel par Jacques Girault, version mise en ligne le 5 avril 2010, dernière modification le 21 octobre 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par M.T.Goutmann, son épouse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément