HENRY Maurice [Paris]

Par Michel Dixmier

Né le 29 décembre 1907 à Cambrai (Nord) ; poète, écrivain, peintre, journaliste depuis 1928, dessinateur de presse à partir de 1932, créateur du dessin d’humour surréaliste.

Maurice Henry fit ses études à Cambrai, Lille, Rennes puis à la Faculté de Droit de Paris. En 1932, il adhéra au Parti communiste (cellule du Livre Papier) et à l’Association des Écrivains et Artistes Révolutionnaires en même temps que d’autres membres du mouvement surréaliste. Il quitta le Parti communiste très rapidement et l’AEAR en 1933 après avoir collaboré épisodiquement à l’Humanité et à la Lutte antireligieuse et prolétarienne.

Maurice Henry signa en 1935 le Manifeste du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, dessina dans Vendredi de 1935 à 1938 et Marianne de 1933 à 1939, au Canard Enchaîné de 1938 à 1940, à Messidor en 1938-1939...

De 1940 à 1944, il fut scénariste de gags pour le cinéma, publia quelques dessins humoristiques dans l’œuvre. Après la guerre, il collabora à de nombreux journaux parmi lesquels le Canard Enchaîné, Combat, Franc-Tireur (1941 à 1958), Ce Soir (1944-1945), Action, le Figaro littéraire (1950 à 1968). Après 1968, il se consacra consacré principalement à la peinture. Il mourut en Italie le 22 octobre 1984.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87449, notice HENRY Maurice [Paris] par Michel Dixmier, version mise en ligne le 11 avril 2010, dernière modification le 21 juin 2010.

Par Michel Dixmier

ŒUVRE : Selon le Monde du 24 octobre 1984, ce sont quelque 26 000 dessins qu’Henry avait publiés dans 200 journaux. Au printemps 1984, un livre écrit par lui quand il avait vingt ans (cf. Le Monde du 6 avril) avait été publié sous le titre L’Adorable Cauchemar.

SOURCES : Interview de M. Henry, 16 novembre 1977. — M. Henry, Points de repère s.l.n.d. — Le Monde, 24 octobre 1984.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément