GRISET Antoine

Par Alain Monchablon

Né en 1938, mort en 1995 ; syndicaliste étudiant, universitaire, journaliste et administrateur de presse.

Né en 1938 dans une famille d’industriels protestants, Antoine Griset fit des études de sociologie à la Sorbonne, en même temps qu’en sciences économiques, à l’époque de la guerre d’Algérie. Son engagement contre la guerre, hors des organisations politiques étudiantes, se fit en lien avec les mouvements qui poussaient à l’insoumission et au sein du Front Universitaire Antifasciste (FUA). À l’UNEF, outre la fondation d’une Association générale d’étudiants en droit contre la « corpo » tenue par des émules de Le Pen, il fut successivement président du Groupe des étudiants de sociologie, puis à l’automne 1962 de la Fédération des Groupes d’études de lettres qu’il réorganisa et réorienta : contre les activités gestionnaires du syndicalisme étudiant, il encouragea les mobilisations décentralisées, contestant radicalement la structure et le contenu même de l’enseignement universitaire. Au congrès de Dijon (1963) de l’UNEF, il fut le principal représentant de la nouvelle orientation, dite « gauche syndicale », qu’il ne parvint pas à imposer. Élu président de la MNEF à l’automne 1963 il y fonda le Centre d’études et de recherches syndicales, mais échoua au congrès de 1964 à la présidence de l’UNEF.

En 1965, avec Marc Kravetz, il remet en cause la raison d’être du syndicalisme étudiant lui-même. Devenu assistant en sociologie, il poursuivit son activité militante au sein d’un réseau d’aide aux déserteurs américains de la guerre du Vietnam, qui organisa en juin 1968 le retour clandestin en France de Daniel Cohn-Bendit. Entré dans le monde de l’édition et de la presse, d’abord chez Grasset (1979) il devient administrateur de Libération en 1981, où écrivent nombre de ses anciens camarades de la Sorbonne, et en redresse la situation. De 1988 à 1991 il est chargé de mission puis administrateur délégué du Monde. Il collabore également au Magazine Littéraire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87489, notice GRISET Antoine par Alain Monchablon, version mise en ligne le 14 avril 2010, dernière modification le 3 octobre 2010.

Par Alain Monchablon

ŒUVRE : (avec Marc Kravetz) « De l’Algérie au plan Fouchet, critique du syndicalisme étudiant », Les Temps Modernes, avril 1965.

SOURCES : Archives nationales, fonds UNEF, 46 AS. — Entretien avec l’auteur, 3 juillet 1981.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément