GUENEL Michel

Par André Henry

Né le 25 octobre 1929 à Baccarat (Meurthe-et-Moselle), mort le 2 juin 2000 à Golbey (Vosges) ; instituteur dans les Vosges ; militant syndicaliste du SNI et de la FEN, militant mutualiste.

Fils d’André Guenel, électricien, et de Suzanne Méon, sans profession, Michel Guenel, après avoir obtenu le baccalauréat (série "maths élem") au lycée de Mirecourt (Vosges), commença des suppléances d’instituteur dans les Vosges. Après avoir effectué son service militaire en 1950 dans les Chasseurs alpins à Innsbrück (Autriche), il se maria le 4 décembre 1952 à Essegney (Vosges) avec Jacqueline Desbordes (née le 13 janvier 1930 à Paris, XVème arr.), secrétaire de direction, fille d’un représentant, avec qui il eut quatre enfants.

Instituteur remplaçant, il poursuivit sa carrière d’instituteur titulaire, à Bocquegney de 1953 à 1958, puis à Vincey de 1958 à 1964. Il dirigea cette école de 1964 à sa retraite en 1985.

Alors qu’il était instituteur remplaçant, il rencontra Yves Ruaux*, alors secrétaire général de la section vosgienne du Syndicat national des instituteurs, qui l’initia au syndicalisme. Membre de la commission exécutive de la section au titre des remplaçants, il fut réélu comme titulaire.

Militant syndicaliste très actif, élu secrétaire général de la section des Vosges de la Fédération de l’Éducation nationale en 1963, il le resta jusqu’en 1969 où il fut élu secrétaire général de la section du SNI, succédant à André Henry. Il exerça cette responsabilité jusqu’en 1980.

Michel Guenel milita à divers postes de responsabilité à la Mutuelle générale de l’Éducation nationale, à la Mutuelle d’assurances des instituteurs de France. Il fut le secrétaire général de l’Association départementale des Pupilles de l’école publique après avoir quitté sa responsabilité syndicale en 1980.

Pendant une dizaine d’années, Guenel dirigea des colonies de vacances pour l’Office des Vosges, lié à la Fédération des œuvres laïques.

En 1969 70, il poursuivit la réalisation de la Caisse mutuelle des Enseignants des Vosges, installée en 1970 à Épinal qu’il présida de 1980 à 1994. Il assuma également le présidence de l’Union nationale des CME de 1979 à 1994 et du District des Vosges des CME de 1990 à 1999.

Michel Guenel était membre de la loge maçonnique « La Fraternité vosgienne » (Grand Orient de France).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87584, notice GUENEL Michel par André Henry, version mise en ligne le 20 avril 2010, dernière modification le 22 octobre 2018.

Par André Henry

SOURCES : Presse syndicale. — Note de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément