GUENOT Pierre, Jacques, Albert

Par Alain Roumegous

Né le 25 avril 1927 à Gentilly (Seine), mort le 5 avril 1989 à Clamecy (Nièvre) ; instituteur ; militant syndicaliste ; militant socialiste dans la Nièvre ; adjoint au maire de Clamecy.

Fils de Louis, Jacques Guenot, comptable (employé de commerce selon l’acte de naissance), et d’Alice, Émilienne Tardivon, épicière, Pierre Guenot fit ses études à l’école primaire Jules Renard de Clamecy (Nièvre), il entra à l’École normale d’instituteurs de Nevers. Il termina ses études à l’école normale d’Auxerre où il passa le baccalauréat et acheva sa formation d’instituteur. Fils d’une veuve non remariée, il fut exempté de service militaire. Il se maria le 17 juillet 1950 à Clamecy avec Andrée Michot, secrétaire comptable ; le couple n’eut pas d’enfant.

Pierre Guenot ne quitta jamais Clamecy où il habitait. Il exerça successivement à l’école Jules Renard puis au collège de Clamecy où il termina sa carrière, en 1982, en tant que professeur d’enseignement général des collèges (lettres). Il refusa de recevoir les Palmes académiques.
Militant syndical de la tendance majoritaire « Unité Indépendance et Démocratie », Pierre Guenot fut membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs pendant 20 ans, délégué du personnel à la Commission administrative paritaire départementale et secrétaire général de la section de la Fédération de l’Éducation nationale de 1968 à 1973.

Pierre Guenot était membre de la commission administrative de la section de la Nièvre de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale.

Pierre Guenot, secrétaire de la section du Parti socialiste SFIO de Clamecy, militait aux Clubs Léo Lagrange. Il se montra hostile au ralliement de nombreux socialistes du département à François Mitterrand. Après avoir été élu avec le meilleur score aux élections municipales en 1971, il fut maire adjoint de Clamecy pendant six mois avant de donner sa démission. Il fut jusqu’en 1989 le correspondant local du quotidien nivernais, Le Journal du Centre. Il publia des études sur les flotteurs de Clamecy, sur le Coup d’État de décembre 1851 et ses conséquences, sur Jules Renard et Romain Rolland.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87587, notice GUENOT Pierre, Jacques, Albert par Alain Roumegous, version mise en ligne le 11 avril 2016, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Alain Roumegous

SOURCES : Presse syndicale. – Jean Battut, Itinéraire militant d’un instituteur socialiste nivernais, thèse d’Histoire, Université de Paris 13, 2009. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément