GUÉNY Michel, Georges

Par Jacques Girault

Né le 18 mars 1932 à Martigny-les-Bains (Vosges), mort le 11 août 2017 à Epinal (Vosges) ; instituteur dans les Vosges ; militant syndicaliste du SNI ; militant socialiste, conseiller municipal de Thaon-les-Vosges.

Fils d’instituteurs, Michel Guény, après une scolarité primaire avec ses parents, fut élève au collège de Mirecourt, et entra à l’École normale d’instituteurs de Mirecourt en 1949. Il fut nommé instituteur à Martigny (1953), à Cheniménil (1957), puis à Thaon où il termina sa carrière comme directeur en 1987.

Michel Guény effectua son service militaire en Algérie (1954-1957). Il se maria en avril 1956 à Thaon avec une institutrice. Le couple eut deux enfants.

Membre du Syndicat national des instituteurs depuis l’école normale, Guény devint membre de la commission exécutive de la section départementale du SNI en 1961, puis secrétaire adjoint de la section. Il fut élu à la commission administrative paritaire départementale et au Conseil départemental de l’enseignement primaire puis de l’Éducation nationale. Avec son épouse, il adhéra au Syndicat des enseignants au début des années 1990.

À Thaon, il fut en 1963 le co-fondateur de l’Amicale laïque. Trésorier départemental de la Fédération générale des retraites de la fonction publique pendant six ans, il présida l’association départementale des Délégués départementaux de l’Éducation nationale de 1988 à 2008.

Membre du Parti socialiste, Michel Guény devint conseiller municipal de Thaon de 1973 à 1977.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87588, notice GUÉNY Michel, Georges par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 avril 2010, dernière modification le 8 juillet 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. – Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément