JACQUARD Louise, Françoise épouse DUFOUR

Par Maurice Moissonnier

Née le 8 mars 1892 à Massongy (Haute-Savoie), morte le 14 décembre 1981 à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) ; métallurgiste ; syndicaliste et membre du Parti communiste du Rhône.

Louise Jacquard, qu’on appelait « mémé Veaux » dans les années 1960 à la section de la Guillotière du Parti communiste, fut une pionnière du syndicalisme féminin. Elle avait épousé, le 9 juillet 1910 à Genève (Suisse), François Dufour.

Elle participa à la grève de l’Arsenal de Lyon organisée pendant la guerre à Gerland, quartier sud de Lyon. Cette grève, en juin 1917, fut accompagnée de manifestations et Louise Jacquard participa aux défilés où l’on scandait le mot d’ordre « plus d’obus, nos poilus ! ».

Elle travailla ensuite à l’usine Bialouce, puis chez Devaux (absorbé ultérieurement pour Seguin) jusqu’au 31 décembre 1959. Pendant quatre ans elle fut, chez Seguin, déléguée du personnel et membre du comité d’entreprise. Elle fut successivement membre de la CGTU et, après 1936, de la CGT réunifiée.

Elle avait donné son adhésion au Parti communiste en 1932 et fut trésorière de cellule de 1937 à 1939 et de 1944 à 1955. Pendant la Résistance, elle hébergea un grand nombre de dirigeants clandestins du PC. Un de ses petits-fils fut l’un des plus jeunes Résistants de France.

Elle était titulaire au titre de la Résistance, de plusieurs décorations.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87693, notice JACQUARD Louise, Françoise épouse DUFOUR par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 23 avril 2010, dernière modification le 23 avril 2010.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Réponse à un questionnaire biographique. — Témoignages oraux. — État civil de Massongy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément