HÉLOU François

Par Alain Prigent

Né le 9 octobre 1915 à Lambézellec (Finistère), décédé dans les années 60 ; ouvrier chaudronnier ; résistant et déporté ; membre du comité de la fédération du PCF du Finistère (1952-1954) ; conseiller municipal de Landerneau (1947-1953).

Ouvrier chaudronnier à l’arsenal de Brest, il adhéra au parti communiste en 1937. Il milita à l’arsenal et sur le plan local à Landerneau où il habitait. D’après Eugène Kerbaul, il prit part en 1941 aux grèves organisées par les groupes clandestins du parti communiste à l’arsenal en octobre et décembre 1941 pour protester contre les exécutions massives de résistants. Il participa au sabotage des stations électriques à l’arsenal sous la direction du triangle militaire mis en place par l’interrégional Robert Ballanger*. En juillet 1942, il s’occupa de la récupération d’armes parachutées venant d’Angleterre. Arrêté le 30 septembre 1942 par des policiers français, il fut livré aux Allemands après être passé dans les prisons de Brest, de Vitré, de La Flèche, de Rennes et de Fresnes. Déporté, il revint de l’univers concentrationnaire. En 1945, il reprit ses activités professionnelles et militantes. Conseiller municipal d’opposition à Landerneau (1947-1953), il fut élu membre du comité de la fédération du PCF du Finistère en février 1952, où il siégea jusqu’en 1954.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87809, notice HÉLOU François par Alain Prigent, version mise en ligne le 29 avril 2010, dernière modification le 29 avril 2010.

Par Alain Prigent

Sources :
Arch. comité national du PCF. — Bretagne Nouvelle, hebdomadaire des fédérations du PCF de Bretagne. — Eugène Kerbaul, 1270 militants du Finistère (1918-1945), IRM Bretagne, 1985, 288 p.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément