SALEE Jean. Pseudonyme à Moscou : LEROUX, Albert.

Par José Gotovitch

Né le 20 juin 1908 et décédé en 1948 à Verviers (Province de Liège) ; ouvrier textile, syndicaliste, membre du comité fédéral du parti, élève de l’Ecole léniniste internationale (ELI) ; exclu pour indiscipline et trotskysme.

Né dans une famille d’ouvriers textile (père et mère), Jean Salée commença à travailler à 14 ans après l’école primaire dans une usine où il devint régleur de filature de laine peignée. En 1929, il épousa une ouvrière textile dont il divorça en 1933, en ayant un enfant à charge.

Travaillant dans un secteur (le peigné) où l’influence communiste était particulièrement forte, il adhéra au PCB en 1932 et mena activement un groupe de l’Opposition syndicale révolutionnaire au sein du syndicat et une cellule du parti au sein de l’entreprise. Il militait également pour le SOI et le SRI. Dès 1932, il entra au Comité fédéral. Sans formation aucune, il rédigeait cependant des articles pour la presse du PC . Il joua un rôle dirigeant dans la grande grève du textile qui immobilisa les usines verviétoises de février à juillet 1934. Membre du Comité central de grève, il diffusait les journaux frappés d’interdiction. Il fut exclu du syndicat à dominante social-démocrate. Il subit également une perquisition et trois arrestations au cours du conflit et fut condamné à diverses amendes. Il siégea un moment à direction de la coopérative ouvrière « Coopérons » créée par le PC. Admis en juin 1934 à l’ELI, alors que la grève se poursuivait, il y demeura un an. On le retrouve en juin 1936 comme secrétaire régional de la Jeunesse communiste, organisation alors quelque peu fictive, lors des négociations qui aboutirent en octobre de la même année à la fusion des JC et de la Jeune garde un billet non daté dans son dossier faisant état de son exclusion par la Fédération de Verviers pour « indiscipline et liaison avec des éléments trotskistes ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87838, notice SALEE Jean. Pseudonyme à Moscou : LEROUX, Albert. par José Gotovitch, version mise en ligne le 1er mai 2010, dernière modification le 14 août 2010.

Par José Gotovitch

SOURCES : RGASPI 495-193-504 ; Xavier Botterman, Histoire du mouvement communiste à Verviers (1919-1940), Bruxelles, Carcob, 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément