GUICHARD Émile, Auguste, Alcyde

Par Jacques Cousin

Né le 4 septembre 1925 à Plérin (Côtes-du-Nord), mort le 12 novembre 1989 à Laval (Mayenne) ; instituteur ; secrétaire général de la section mayennaise du Syndicat national des instituteurs.

Sa mère, Bretonne, n’avait pas de profession. Son père, Jurassien, exerçait la profession de magasinier dans une entreprise lavalloise. Émile Guichard fréquenta l’école primaire de Bootz à Laval jusqu’au certificat d’études primaires, puis le cours complémentaire où il passa avec succès le concours du Centre de formation des maîtres en 1942. Il prépara au lycée A. Paré, à Laval, le baccalauréat qu’il passa en 1945, avant de suivre sa formation professionnelle à l’École normale d’instituteurs de Rennes.

Émile Guichard fut nommé à l’école de Oisseau où il resta jusqu’en 1955. Il exerça ensuite à l’école Chantrel à Laval de 1955 à 1962, occupa successivement les postes de responsable de l’Union sportive de l’enseignement primaire et de l’Union française des œuvres laïques d’éducation physique de 1962 à 1967, puis de secrétaire départemental de la Fédération des œuvres laïques jusqu’en 1970. Il termina en 1980 sa carrière d’enseignant comme directeur de l’école primaire de la Senelle à Laval.

Il se maria en août 1946 à Moncoutant (Deux-Sèvres) avec une institutrice qui termina sa carrière à l’école annexe de Laval. Le couple eut une fille.

Élu conseiller syndical de la section départementale du SNI à l’occasion du renouvellement du conseil syndical en novembre 1956, Émile Guichard fut aussitôt nommé au bureau comme secrétaire adjoint, chargé du secrétariat de la commission d’action laïque. Un différend entre la tendance "École émancipée" et le secrétaire général André Quesne à propos des statuts et de la souveraineté des assemblées générales ayant entraîné la démission de ce dernier, lors de l’assemblée générale du 6 juin 1957, on procéda à l’élection d’un nouveau secrétaire général au conseil syndical du 13 juin. Trois tours de scrutin se révélèrent vains. Après une longue discussion, Guichard finit par accepter de partager cette responsabilité en doublette avec André Anjubault, tout en restant néanmoins secrétaire adjoint en titre.

Émile Guichard fut élu à la commission administrative paritaire départementale en 1958, sur la liste d’union présentée par la section mayennaise du SNI. Réélu au conseil syndical en février 1959, il garda son poste de secrétaire adjoint ; mais le 29 novembre 1960, il démissionna par lettre, abandonna sa responsabilité de gérant du bulletin syndical et ne renouvela pas son mandat de conseiller syndical.

Parallèlement à cette activité syndicale, Guichard occupa de nombreuses fonctions associatives et mutualistes. Entré comme trésorier de la section départementale de l’Autonome en 1957, il en devint le président en 1980 et entra au conseil d’administration de la Fédération nationale des Autonomes la même année. En 1987, il fut élu comme président national, et conserva cette charge jusqu’à son décès. Sous son mandat, se décida l’installation à Paris du siège national de la Fédération.

Responsable de la section de hand-ball du Cercle Jules Ferry à Laval, il joua un rôle déterminant dans la création du comité départemental de hand-ball de la Mayenne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87849, notice GUICHARD Émile, Auguste, Alcyde par Jacques Cousin, version mise en ligne le 2 mai 2010, dernière modification le 16 juillet 2021.

Par Jacques Cousin

SOURCES : Arch. Dép. Mayenne, Fonds de la section départementale du SNI-PEGC. — La Voix Syndicale. — Témoignage de son épouse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément