GUILLET Fernand, Joseph, Émile

Par René Crozet

Né le 16 avril 1914 à Arinthod (Jura), mort le 14 octobre 1988 à Lons-le-Saunier (Jura) ; instituteur ; résistant, déporté, militant syndical du SNI et mutualiste de la MGEN ; militant socialiste dans le Jura.

Fils d’un garde forestier, Fernand Guillet, qui avait une sœur, fréquenta l’école primaire supérieure de Champagnole (Jura) et fut élève de l’École normale d’instituteurs de Lons-le-Saunier de 1931 à 1934.

Dès sa nomination comme instituteur en 1934, il fut un militant actif du Syndicat national des instituteurs et du Parti socialiste SFIO.

Fernand Guillet se maria en mars 1937 à Moirans-en-Montagne (Jura) Alice Bouillet, employée de bureau, née le 28 août 1918. Le couple eut deux fils.

Arrêté le 9 juin 1944 à son école de la rue Saint-Désiré à Lons-le Saunier par les Allemands et la Milice, il fut déporté le 10 août 1944 e au camp du Struthof puis à Dachau. Libéré par la 2e DB le 15 avril 1945 mais intransportable, il fut soigné à l’hôpital de Wainigen puis à Badenweiler en Forêt Noire. Il revint en France en 1946.

Adhérent, dès 1947, à la section du Jura de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale, Fernand Guillet en fut aussitôt nommé le directeur de 1947 à 1952. Il fut aussi délégué départemental de la Mutuelle assurance automobile des instituteurs de France puis de la MAIF de 1950 à 1984, président de la section du Jura de la Fédération nationale des mutuelles des fonctionnaires et agents de l’État et administrateur de l’Union mutualiste départementale.

Il fut administrateur national de la MGEN de 1957 à 1975, membre du bureau national de 1964 à 1971, secrétaire puis secrétaire général adjoint jusqu’en 1969, trésorier adjoint de 1969 à 1971. Il fut responsable des sections départementales jusqu’en 1969 puis du personnel.

Fernand Guillet fut en outre conseiller municipal de Lons-le-Saunier de mars 1959 à mars 1965. Il fut membre des commissions des écoles, des finances, des travaux, des fêtes jeunesse et sports, du personnel municipal, de l’internat municipal. Membre du Bureau d’aide sociale et du Syndicat intercommunal d’électricité, il était membre de la caisse des écoles, de la commission sociale, économique et familiale, et du conseil d’administration de la maison de la culture. Il était aussi sociétaire de la Société d’émulation du Jura.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87875, notice GUILLET Fernand, Joseph, Émile par René Crozet, version mise en ligne le 2 mai 2010, dernière modification le 12 juillet 2021.

Par René Crozet

SOURCES : Arch. com. Lons-le-Saunier (Jocelyne Grillet). — Documentation MGEN. – Notice de l’annuaire prosopographique du CTHS. — Notes d’Alain Dalançon, Jacques Girault et André Lainé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément