JANNET Roger, René, Étienne

Par Jacques Girault

Né le 29 janvier 1919 à Pimorin (Jura), mort le 29 juin 1996 à Lons-le-Saunier (Jura) ; instituteur ; militant syndical ; militant communiste du Jura ; militant dans le secteur social.

Jannet et sa classe à Courlans en 1946.
Jannet et sa classe à Courlans en 1946.

Fils de cultivateurs propriétaires, Roger Jannet reçut les premiers sacrements catholiques. Elève du cours complémentaire d’Orgelet, il entra à l’Ecole normale d’instituteurs de Lons-le-Saunier en 1936.

Membre des Jeunesses communistes depuis 1937, Jannet effectua son service militaire dans l’infanterie et le termina comme sergent. En octobre 1942, ayant rejoint le groupe de résistance « Libre Jura », membre de l’Armée secrète, il fut chargé de l’entretien des armes lourdes et des mitrailleuses obtenues par parachutages. Le groupe finit par rejoindre les Francs-Tireurs et partisans français. Enseignant dans la commune de Présilly, il fut membre du comité de libération du canton d’Orgelet.

Il se maria religieusement en mai 1941 à Lons-le-Saunier avec Andréa Jacob, employée, future membre de l’Union des femmes françaises, de la CGT et sympathisante communiste. Le couple eut neuf enfants.

Après la Libération, Roger Jannet fut nommé en 1946 à Courlans puis à l’école de garçons Marcel Berger à Lons-le-Saunier. Il fut le secrétaire de la commission départementale des jeunes de 1947 à 1949 dans le cadre de la section départementale du SNI, puis membre du conseil syndical et trésorier de la section de 1949 à 1953. Il fut élu à la commission administrative paritaire départementale et au Conseil départemental de l’enseignement primaire de 1953 à 1957. Il adhéra aussi à la FEN-CGT jusqu’en 1954.

Jannet adhéra au Parti communiste français en 1945. Il fut le responsable à l’éducation de la fédération communiste pendant quelques mois tout en étant secrétaire de la section communiste de Courlans. Membre du comité puis du bureau et du secrétariat à partir de 1958, de la section communiste de Lons-le-Saunier, il fut élu au comité de la fédération communiste en 1957.

Secrétaire-adjoint du conseil d’administration de la section départementale de la Mutuelle générale de l’Education nationale, au début des années 1950, Jannet fut élu au titre de la CGT au conseil d’administration de la Caisse primaire de Sécurité sociale. Responsable des élus CGT, il devint le vice-président puis le président du conseil d’administration au début des années 1960. Il fut désigné pour siéger au conseil d’administration de la caisse invalidité de la région Bourgogne – Franche Comté. Il fut à chaque élection le chef de file des candidats de la CGT.

Roger Jannet fut candidat communiste aux élections cantonales à Lons-le-Saunier en 1955 et en 1961. Il conduisait aux élections municipales de la ville en 1965 la liste d’ « union démocratique » présentée par le PCF. Candidat aux élections législatives de 1962, il obtint 6 753 voix sur 70 638 inscrits et progressait jusqu’à 11 082 voix au deuxième tour. Il appelait en 1967 à voter pour le candidat communiste Henri Auger* aux élections législatives.

Jannet quitta l’enseignement en 1966-1967. Après avoir rencontré le docteur Lebrat, il devint, jusqu’en 1982, directeur administratif de la clinique privée La Ferté, clinique conventionnée avec la Sécurité sociale. Le PCF ne lui remit plus de cartes d’adhésion en raison de sa nouvelle fonction. Il resta néanmoins en relations avec la plupart des dirigeants communistes locaux, dont Auger.

Roger Jannet exerça diverses responsabilités dans le secteur social dans la région : administrateur du comité d’aide au logement, de la Fédération du Crédit mutuel d’Alsace-Lorraine et de Franche-Comté, commission paritaire de la Direction régionale des assurances sociales de Franche-Comté. Il participa à la fondation d’un cabinet dentaire de l’Union départementale, du centre médicopsychopédagogique de Lons-le-Saunier, de l’Institut médicopsychopédagogique d’Aisy-sous-Thil qu’il présida, de la caisse de Crédit mutuel Rouget de Lisle qu’il présida de 1969 à 1989. Il fut aussi le président puis le président d’honneur de la Caisse primaire d’assurances maladie.

Athée, il fut incinéré après des obsèques civiles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87960, notice JANNET Roger, René, Étienne par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 mai 2010, dernière modification le 30 juin 2021.

Par Jacques Girault

Jannet et sa classe à Courlans en 1946.
Jannet et sa classe à Courlans en 1946.

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Presse locale. — Renseignements fournis par la famille de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément