JANOT Yves, Jean, Raymond

Par Jacques Girault

Né le 25 avril 1939 à Saint-Dizier (Haute-Marne) ; instituteur ; militant communiste de Haute-Marne.

Fils d’un ouvrier électricien, syndiqué à la CGT, Yves Janot, après avoir obtenu le baccalauréat « philosophie », devint instituteur au cours complémentaire Voltaire à Chaumont (Haute-Marne) et adhéra au Syndicat national des instituteurs en 1958. Il adhéra au Parti communiste français et à l’Union de la jeunesse républicaine de France en 1956 à Chaumont. Il entra au comité de la fédération communiste en 1959 puis au bureau fédéral en 1961. Membre du secrétariat de la section communiste de Chaumont, secrétaire fédéral de l’Union de la jeunesse communiste de France, il devait participer au stage central organisé par le PCF pour les instituteurs communistes (24 août-5 septembre 1959) mais fut absent pour des raisons de famille. Il ne fut pas réélu au comité fédéral par la conférence fédérale de 1964.
Membre de la cellule du collège Sud devenu Louise-Michel dans les années 1970, toujours membre du SNI-PEGC, Yves Janot déployait des activités socioculturelles (poésie, animation du ciné-club de la Maison des jeunes) dans l’établissement surnommé « collège rouge ». Il en imposait, selon des témoignages, par ses qualités d’analyse et de synthèse à partir des théories marxistes, des approches de la psychanalyse et du structuralisme. Il publia des recueils de poésies.
Yves Janot se maria en septembre 1958 à Ancerville (Meuse) avec Josiane Guillaume, fille d’un cheminot communiste, militante de l’Union des femmes françaises. Le couple eut deux enfants et divorça en 1975.
Yves Janot s’installa à Reims par la suite. Retraité, il vivait près de son fils à Voreppe (Isère). Il écrivit plusieurs ouvrages (romans, nouvelles, poésies) et des articles dans la revue Pratique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87963, notice JANOT Yves, Jean, Raymond par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 mai 2010, dernière modification le 20 juillet 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Notes de Jacky Bachschmidt, Guy Georges et Bernard Socié. — Notes de son fils.

ŒUVRE : {Eurydice ou la porte battante}. — {Commissures}, Paris, J. Millas-Martin, 1972. — {Feu la nuit}, Paris, P.J. Oswald, 1976.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément