GIRARD Michèle

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Née le 12 janvier 1935 à Nevers (Nièvre), morte le 10 janvier 2001 à Garchizy ; dactylo ; militante communiste de la Nièvre ; secrétaire départementale de l’UJFF ; stagiaire à Moscou ; membre de la commission de politique extérieure du PCF ; maire de Garchizy de 1984 à 2000.

Michèle Girard
Michèle Girard

Michèle Girard (Michelle d’après son acte de naissance) était une des trois filles de Pierre Girard, résistant, maire communiste de Garchizy de 1953 à mars 1971, et de Marguerite Durand, employée à l’usine Thomson de Nevers comme cuisinière. Formée au lycée technique de Nevers, elle fut secrétaire dactylo à l’usine Électro de Garchizy.

Elle adhéra au Parti communiste en janvier 1953 et entra au comité fédéral communiste de la Nièvre dès le mois de mai 1954. Elle était alors secrétaire départementale de l’UJFF. Promue au bureau départemental en 1956, elle disparut des instances dirigeantes en 1959. En fait, elle avait suivi en 1958 un stage d’un an à Moscou et était devenue responsable des relations internationales de la Jeunesse communiste.

Michèle Girard collabora à la commission de politique extérieure du PCF puis à l’hebdomadaire France nouvelle jusqu’en 1973. Pendant cette période, elle résidait à Paris, 4 rue Marie-Rose dans le logement qu’occupait Lénine de 1909 à 1912. En 1973, elle revint dans la Nièvre et elle occupa un poste de responsabilité à la direction de la fédération communiste. En 1977, elle fut élue conseillère municipale de Garchizy puis maire adjointe et maire de 1984 à 2000. Elle était également conseillère régionale de Bourgogne de 1992 à 1998.

Michèle Girard reçut la Légion d’honneur en 1994, distinction remise le 5 mars par Madeleine Vincent.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87981, notice GIRARD Michèle par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, version mise en ligne le 11 mai 2010, dernière modification le 29 avril 2021.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Michèle Girard
Michèle Girard

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Notes de André Lavergne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément