HÉDÉ Alfred

Par Alain Prigent

Né le 4 mars 1922 à Yvignac (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor), mort le 17 octobre 2016 à Guerche-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) ; instituteur puis PEGC ; conseiller syndical du SNI (1959-1979) ; secrétaire de la section départementale d’Ille-et-Vilaine de la FEN (1971-1977).

Son père tenait une toute petite exportation agricole de quatre hectares dans l’est des Côtes-du-Nord. Sa mère éleva les cinq enfants de la famille, dont Alfred Hédé était l’aîné.

Après des études à l’école primaire communale, il fréquenta l’école primaire supérieure de Lamballe de 1934 à 1939. Le directeur de l’EPS était Henri Avril, ancien député radical en 1919, rallié à la SFIO, qui devint président du Comité départemental de Libération et préfet des Côtes-du-Nord. Il fut reçu à l’école normale de Rennes appartenant à la promotion 1939-1942. Son « père pédagogique » à l’école normale était Célestin Perrigault, qui fut secrétaire de la section départementale du SNI d’Ille-et-Vilaine entre 1964 et 1972.

Alfred Hédé se maria avec une institutrice à Mouazé (Ille-et-Vilaine) en 1942. Il enseigna à Chasné-sur-Illet (Ille-et-Vilaine) jusqu’en 1945. Le retour des instituteurs prisonniers de guerre l’obligea à quitter la commune pour un poste en classe unique à Piré-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine). Son épouse enseignait dans la même commune dans la classe unique de l’école des filles. Rapidement, avec l’aide du maire, la structure scolaire fut modifiée permettant la création d’une école à deux classes. En 1951, il fut nommé à Parthenay-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) où il enseigna jusqu’en 1963. Il termina sa carrière comme enseignant des classes pratiques puis PEGC au collège des Gayeulles à Rennes.

Secrétaire de mairie, il eut des responsabilités dans le syndicat de cette corporation. En 1959, il fut élu au conseil syndical du SNI, siégeant dans la minorité issue du courant cégétiste avec Roger Gomet. La majorité au sein de la section départementale (menée par Robrt Le Foulgoc entre 1951-1954 et 1956-1961) changea en 1961. La liste de Roger Gomet l’emporta, obtenant 13 sièges face à la liste de soutien à la majorité nationale qui obtint 12 sièges. Élu pour trois ans en 1976, Alfred Hédé démissionna le jour de sa mise à la retraite en 1977. Il fut l’un des militants les plus actifs de la section avec les secrétaires départementaux Roger Gomet, Célestin Pérrigault et Louis Chartrain. La majorité départementale Unité et Action, intégrant des militants venus d’horizons politiques divers, communistes ou socialistes, comme le futur président PS du conseil général d’Ille-et-Vilaine Jean-Louis Tourenne*, dut faire face a une très forte opposition du courant UID dirigé par Jeanne Vincent, élue au bureau national du SNI. Alfred Hédé siégea à la CAPD d’Ille-et-Vilaine pendant très de deux décennies.

A la suite d’Ayrault notamment, il était secrétaire départemental de la section de la FEN entre 1971 et 1977, avant d’être remplacé par Jean-Yves Jaouen*.

Alfred Hédé, qui votait régulièrement communiste, semblait ne pas avoir eu d’engagement partisan.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88030, notice HÉDÉ Alfred par Alain Prigent, version mise en ligne le 14 mai 2010, dernière modification le 4 juillet 2021.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. Dép. d’Ille-et-Vilaine. — Archives de la section départementale d’Ille-et-Vilaine du SNI conservé par Louis Chartrain, ancien secrétaire départemental. — Entretien réalisé fin avril 2010. — Notes de François Prigent.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément