GUINOT Jean, Louis, Henri

Par Jacques Girault

Né le 12 mai 1922 à Maisse (Seine-et-Oise), mort le 20 septembre 1993 à Amilly (Loiret) ; instituteur ; militant syndicaliste ; militant communiste ; adjoint au maire de Savigny-sur-Orge puis de Morsang-sur-Orge (Seine-et-Oise- Essonne).

Fils d’un instituteur, socialiste SFIO, décédé en 1944, Jean Guinot (prénommé usuellement Jean-Louis) entra à l’École normale d’instituteurs de Versailles et obtint le brevet supérieur. Envoyé au Service du travail obligatoire en Allemagne, le 9 avril 1943, il s’évada, avec d’autres élèves-maîtres de Versailles, en décembre 1943, lors d’une permission en Norvège. Il fut embauché comme ouvrier agricole à Ginville par Mainvilliers (Loiret). Dans la biographie qu’il remplit pour le Parti communiste français en 1953, il indiquait être resté « isolé » dans la Beauce jusqu’à la Libération. Or il se maria le 29 janvier 1944 à Sainte-Geneviève-des-Bois (Seine-et-Oise) avec une institutrice de la commune, Françoise Ado, et il indiquait être instituteur à Vaujours (Seine-et-Oise). Le couple eut quatre enfants. Il résidait à l’école de Morsang-sur-Orge au milieu des années 1950.

Instituteur à l’école Aristide Briand à Savigny-sur-Orge (Seine-et-Oise), militant du Syndicat national des instituteurs, responsable cantonal de la FEN-CGT jusqu’en 1954 et de la sous-section de Juvisy du SNI, il était membre du conseil syndical de la section départementale du SNI pendant les années 1950. Il devint dans les années 1960 professeur d’enseignement général (lettres) au cours complémentaire, puis au collège d’enseignement général de Juvisy.
Guinot adhéra au PCF en mai 1946. Il devint secrétaire de la section communiste de Savigny-sur-Orge en 1952, suivit le stage central pour les instituteurs communistes (août 1953), et fut membre de la commission fédérale de contrôle financier en 1954, puis du comité de la fédération communiste en 1956. Malade, il ne fut pas reconduit lors de la conférence fédérale de 1957. À Morsang-sur-Orge, il réactiva le comité du Mouvement de la Paix.

Jean Guinot fut élu conseiller municipal de Savigny-sur-Orge en octobre 1947. Réélu en 1953, candidat à un poste de troisième adjoint au maire socialiste SFIO, il fut élu, le 29 avril 1955, à la suite de l’abstention des conseillers socialistes. Il se présenta aux élections municipales en 1959 à Morsang-sur-Orge et fut le premier adjoint du maire communiste. Il ne se représenta pas en fin de mandat et quitta la banlieue parisienne pour le Sud-Ouest.

Candidat au conseil général en avril 1958 dans le canton de Longjumeau, Guinot fut le suppléant du candidat communiste Lucien Midol aux élections législatives de novembre 1958 dans la troisième circonscription (Corbeil). Il fut le suppléant de la candidate communiste Geneviève Rodriguez aux élections législatives de 1962

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88037, notice GUINOT Jean, Louis, Henri par Jacques Girault, version mise en ligne le 15 mai 2010, dernière modification le 12 juillet 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. ancienne Seine-et-Oise-Yvelines, 1 W 978, 1004, 1008, 1143 (Notes de Nadia Michel-Ténine). — Archives du comité national du PCF. — Notes de Geneviève Rodriguez.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément