GUTMAN Georges

Par Jacques Girault

Né le 4 février 1939 à Paris (XIVe arr.) ; instituteur ; militant communiste en Eure-et-Loir puis en Indre-et-Loire.

Ses parents, d’origine roumaine, le confièrent à l’Assistance publique. Sa famille adoptive était catholique. Georges Gutman entra à l’École normale d’instituteurs d’Auteuil à Paris en 1957. Il termina sa scolarité à l’École normale d’instituteurs de Chartres (Eure-et-Loir) en 1960 et, titulaire du baccalauréat, fut nommé instituteur dans des communes de ce département.

Membre du Syndicat national des instituteurs depuis 1959, il y milita pendant toute sa carrière et rejoignit le SNUipp-FSU à sa création.

Instituteur à Alluyes puis à Maintenon au début des années 1960, Georges Gutman s’était marié avec une institutrice communiste, fille d’une infirmière syndiquée à la CGT. Le couple avait une fille en 1960.

Membre de la Jeunesse communiste depuis novembre 1957, il créa deux cercles des JC à l’École normale de Chartres et devint en 1958 le secrétaire départemental de l’Union de la Jeunesse communiste de France. Il adhéra au Parti communiste français en février 1959 à Chartres. Il était le responsable de la diffusion de l’Humanité dans sa cellule en 1960. Il fut retenu pour participer au stage pour instituteurs communistes en 1960 mais n’y participa pas.

En 1960, Georges Gutman entra au comité de la fédération communiste d’Eure-et-Loir, mais partit au service militaire en 1961. Il fut muté en Indre-et-Loire en 1962-1963.

Son épouse Monique Gutman, née le 11 août 1938, institutrice, fut élue membre de la commission de contrôle financier de la fédération communiste d’Eure-et-Loir en 1962.

Gutman obtint une licence d’histoire-géographie à la faculté des lettres d’Orléans-Tours et effectua des recherches pour une maîtrise d’histoire sur les instituteurs d’Eure-et-Loir entre les deux guerres, conseillé par Jacques Ozouf.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88042, notice GUTMAN Georges par Jacques Girault, version mise en ligne le 15 mai 2010, dernière modification le 9 juillet 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. 

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément