JEUNEHOMME Lucien, Georges

Par Jacques Girault

Né le 12 mars 1946 à Palinges (Saône-et-Loire) ; instituteur ; militant syndicaliste du SNI-PEGC et mutualiste ; militant communiste en Saône-et-Loire jusqu’en 1978, conseiller municipal de Chassy.

Les parents de Lucien Jeunehomme étaient électeurs communistes ; son père travailalit comme monteur à la Société des forges et ateliers (Schneider) du Creusot (Saône-et-Loire). Elève au lycée Jean Jaurès du Creusot, il y obtint le baccalauréat « Philosophie », et entra en quatrième année de l’École normale d’instituteurs de Macon (1965-1966). Il fut successivement instituteur à l’institut médico-pédagogique de Cruzille (1966-1967), au collège du Vieux Frène à Gueugnon (1967-1968), aux écoles de Chassy (1969-1972), de Broye (1972-1974) puis des Bizots qu’il dirigea de 1974 à sa retraite en 2001. Il était aussi secrétaire de la mairie de cette commune.

Il se maria religieusement « par obligation » en avril 1970 avec une employée d’imprimerie jusqu’en 1971. Ils eurent deux enfants qu’ils ne firent pas baptiser. Le couple divorça en 1995.

Lucien Jeunehomme effectua son service militaire comme soldat de première classe, secrétaire comptable, au groupe de chasseurs mécanisés à Tübingen (Allemagne), de septembre 1968 à novembre 1969.

Délégué normalien du Syndicat national des instituteurs, puis membre du SNI-PEGC, après 1992, il resta membre du Syndicat des enseignants jusqu’à sa retraite. Il effectua un mandat à la Commission primaire du syndicat. Il fut le secrétaire départemental de la Mutuelle retraite des instituteurs (MRIFEN) de 1979 à 2001.

Lucien Jeunehomme adhéra au Parti communiste français au Creusot, le 20 septembre 1964 puis aux Jeunesses communistes en avril 1965. Devenu secrétaire fédéral des JC, il faisait partie en 1966 du comité national des JC.

Il participa au stage pour les instituteurs communistes organisé par PCF (26 août-11 septembre 1965). Membre du comité de la section communiste du Creusot, il entra au comité de la fédération du PCF en 1966 et ne le réintégra pas au retour du service militaire. Il quitta le PCF au printemps 1978 en désaccord avec la politique du Parti et son analyse de la défaite de l’union de la gauche aux élections législatives.

Lucien Jeunehomme fut élu conseiller municipal de Chassy en 1971. Il présida le conseil de la Fédération des conseils de parents d’élèves du collège de Montcenis (1986-1988) et fut le correspondant cantonal de la Mutuelle générale de l’Education nationale (1990-2001).

Il se définissait comme un « grand-père anticlérical, convaincu et virulent. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88080, notice JEUNEHOMME Lucien, Georges par Jacques Girault, version mise en ligne le 16 mai 2010, dernière modification le 28 juin 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.– Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément