HIPPERT Georges, Louis

Par Jacques Girault

Né le 2 décembre 1915 à Paris (XIe arr.), mort le 23 août 1989 à Bondy (Seine-Saint-Denis) ; instituteur ; militant syndicaliste du SNI ; militant mutualiste de la MGEN.

Fils d’un bijoutier et d’une employée de commerce, Georges Hippert, instituteur dans la Seine (1936-1951), puis professeur d’enseignement général jusqu’à sa retraite en 1978, fut élu membre du conseil syndical de la section départementale de la Seine du Syndicat national des instituteurs en février 1938. Candidat sur la liste majoritaire de l’« Unité et de la Paix », il obtint 2 076 voix sur 2 858 inscrits. Il était aussi membre de la commission nationale des Jeunes mises en place par le bureau national en 1937-1938.

Il se maria en avril 1947 à Paris (XIIe arr.).

À partir de la Libération, Georges Hippert se consacra à l’action mutualiste. Membre de la commission de contrôle de la section de la Seine de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale de 1948 à 1951, il fut mis à la disposition de la section de 1951 à 1978. Il y occupa successivement les responsabilités d’administrateur, puis de directeur, enfin de président. Il fut élu administrateur de la caisse primaire d’assurances maladies de la région parisienne de 1958 à 1967. Il continua à siéger au CA de cette caisse désigné au titre de la Mutualité. Administrateur national (1963-1981) et membre du Bureau national (1965-1981) de la MGEN, secrétaire général adjoint, responsable des travaux, il joua un rôle important lors de la création des œuvres et il pilota les constructions avec son bureau d’études. Il devint, en 1958, administrateur et vice-président de la Fédération mutualiste de la Seine et de la Fédération nationale de la Mutualité française en 1967. À partir de 1975, occupant toujours ces responsabilités, il représentait la FNMF au conseil d’administration de la Caisse nationale d’Assurance Maladie des travailleurs salariés et en était toujours membre en 1987. Il fut membre de la section du cadre de vie au Conseil économique et social en 1983 et 1984.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88118, notice HIPPERT Georges, Louis par Jacques Girault, version mise en ligne le 23 mai 2010, dernière modification le 6 juillet 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressé en 1987, par Henri Aigueperse, Kurt Kunde, André Lainé, Charles Martial et Charlotte Siney.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément