HODCENT Gaston, Charles

Par Jacques Girault

Né le 17 décembre 1911 à Frazé (Eure-et-Loir), mort le 28 novembre 1994 à La Loupe (Eure-et-Loir) ; instituteur ; militant syndicaliste en Eure-et-Loir.

Fils d’un cultivateur qui mourut pendant la Première Guerre mondiale, et d’une cultivatrice, Gaston Hodcent, pupille de la Nation, reçut les premiers sacrements catholiques. Elève de l’école primaire supérieure d’Illiers, il entra à l’Ecole normale d’instituteurs de Chartres en 1928. Il fut nommé instituteur à Dreux (1931-1932), à Bouglainval (1934-1935), puis à Digny où il enseigna jusqu’en 1945 avant d’être nommé à Chartres où il termina sa carrière. Dans ses postes ruraux, il fut secrétaire de mairie.

Hodcent effectua son service militaire (1933-octobre 1934) comme officier et se maria exclusivement civilement en avril 1935 à Panassac (Gers) avec Eugénie Didier, institutrice à Challet (Eure-et-Loir), originaire du Gers. Le couple eut un fils qui ne reçut aucun sacrement religieux.

Gaston Hodcent, militant du Syndicat national, entra au conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs en 1936 et y demeura jusqu’à la guerre. Il en redevint membre après la guerre. Il participait aux initiatives de la Fédération des œuvres laïques. Sympathisant du Parti socialiste SFIO, favorable à la non-intervention en Espagne, il partageait les analyses du SNI sur la lutte contre la guerre tout en estimant que la guerre contre Hitler était inévitable.

Mobilisé en août 1939, Hodcent, fait prisonnier le 26 juin 1940, resta en captivité en Allemagne jusqu’en mai 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88139, notice HODCENT Gaston, Charles par Jacques Girault, version mise en ligne le 23 mai 2010, dernière modification le 23 mai 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément