HYVRARD Jean-Marie

Par René Crozet

Né le 28 avril 1899 à Châteauneuf (Savoie), mort le 3 mars 1982 à Chambéry (Savoie) ; instituteur ; militant mutualiste en Savoie.

Jean-Marie Hyvrard était le fils de Raphaël Hyvrard, fermier à Châteauneuf puis charron à Montmélian, et de Louise Hyvert, fermière à Châteauneuf puis exploitante d’un café-tabac à Montmélian. Il avait deux soeurs. Après ses études primaires à l’école communale de Montmélian, il fréquenta l’école primaire supérieure pour préparer le concours d’entrée à l’Ecole normale d’instituteurs de Savoie où il fut élève-maître de 1915 à 1918. Mobilisé juste avant l’armistice, élève officier de réserve à Saint-Maixent, il fut affecté pendant quelques mois dans les troupes d’occupation de la Rhénanie.

Démobilisé, Jean-Marie Hyvrard fut nommé instituteur à Saint-Jean-de-Maurienne, puis à Héry-sur-Ugine, Sainte-Hélène-du-Lac, Saint-Pierre-de-Soucy, puis en 1931, à Chambéry. Il se maria en août 1924 à Montmélian avec une institutrice. Veuf, il se remaria en août 1929 à Chambéry avec Eugénie Vullierme, institutrice. Le couple eut un fils, Marc, qui, partageant les engagements de son père, travailla comme médecin dans les œuvres sociales de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale.

Jean-Marie Hyvrard, avant-guerre, avait été élu administrateur puis président de la Société de secours mutuels de Savoie, les jeunes instituteurs étant plus présents dans l’assemblée générale que les anciens. Après la Libération, militant du Syndicat national des instituteurs, il siégea au conseil syndical de la section départementale, en tant que responsable de la commission d’action sociale jusqu’en 1947, puis responsable de la nouvelle commission de la MGEN de 1947 à sa retraite en 1963, en étant mis à la disposition de la mutuelle durant toute cette période.

À la suite de son action, les diverses sociétés mutualistes de l’enseignement fusionnèrent le 28 décembre 1946 et l’affiliation à la MGEN fut décidée le 29 mars 1947. Il assura la présidence de la section de Savoie de 1947 à 1971. Élu administrateur national de la MGEN de 1947 à 1969, entré en 1955 au bureau national, il fut secrétaire national adjoint de 1955 à 1959, trésorier adjoint de 1959 à 1961 puis secrétaire de 1961 à 1965, responsable des sections départementales.
Dès 1947, il fut élu au titre du SNI sur la liste de la CGT, administrateur de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de Savoie et de la Caisse Régionale d’Assurance Maladie de Rhône-Alpes et administrateur de l’URSSAF qu’il présida durant quelques années.

Élu au conseil d’administration de la Mutuelle scolaire, le 31 juillet 1936, il en devint trésorier puis président du 12 janvier 1959 à son décès. Il participa à la gestion de la Mutuelle assurance des instituteurs de France, puis de la MAIF, étant délégué aux accidents pour la Savoie.

Membre actif de la Fédération des œuvres laïques de Savoie, Jean-Marie Hyvrard participa à l’organisation de colonies de vacances. Il fut à l’initiative de la construction d’un immeuble collectif dans le cadre de la loi Loucheur, opération terminée en 1939 et réunissant en copropriété six enseignants et un employé des chemins de fer, avec buanderie collective. Il en fut le syndic. Marcel Rivière, de passage à Chambéry visita l’immeuble et, trouvant l’idée intéressante, s’en inspira pour créer la CLEN puis la SCUC.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88193, notice HYVRARD Jean-Marie par René Crozet, version mise en ligne le 31 mai 2010, dernière modification le 4 juillet 2021.

Par René Crozet

SOURCES : Documentation MGEN. — Informations fournies par son fils Marc Hyvrard, médecin du centre MGEN de Saint-Jean d’Aulps et par sa famille. — Notes de Renée Bazile, de Jacques Girault et d’André Lainé.

Iconographie : Jean-Marie Hyvrard et son épouse, juillet 1964.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément