JACQUOT Guy, Serge

Par Jacques Girault

Né le 26 juillet 1936 à Château-Thierry (Aisne), mort le 26 janvier 2018 à Figeac (Lot) ; professeur dans l’enseignement technique professionnel ; militant syndicaliste du SNETP-CGT ; militant communiste dans le Lot.

Guy Jacquot
Guy Jacquot

Guy Jacquot commença pas être ouvrier chaudronnier à Dieppe (Seine-Maritime). Il effectua son service militaire en Algérie. Puis il s’orienta vers l’enseignement et, après avoir effectué une scolarité à l’École normale nationale d’apprentissage à Paris, fut nommé en 1963 professeur d’atelier au centre d’apprentissage de Dieppe. Il obtint sa mutation, en octobre 1966, au collège d’enseignement technique, devenu lycée d’enseignement professionnel Louis Champollion, de Figeac (Lot)., où il prit sa retraite.

Il avait épousé Marie-Jeanne, avec laquelle il eut deux filles, Armelle et Christelle, la cadette étant née à Figeac.

Guy Jacquot militait au Syndicat national de l’enseignement technique professionnel (CGT), dont il était secrétaire départemental du Lot, et il devint au milieu des années 1970 le secrétaire de l’union locale CGT de Figeac.

Membre du Parti communiste français depuis 1962, il eut des responsabilités à Dieppe et suivit une école centrale d’un mois du PCF. Il fut candidat aux élections municipales en 1965.

Arrivé à Figeac, il relança l’activité du PCF avec René Mijoulès, ouvrier chez Ratier. Secrétaire de la section communiste de la ville, il entra au comité de la fédération communiste du Lot en 1966 puis fut désigné pour être membre du bureau fédéral en 1968, après avoir suivi l’école d’un mois organisée par le PCF. Il devint le responsable de l’éducation des militants communistes dans le bureau en 1970. Il fut le candidat communiste aux élections au Conseil général dans le canton de Vayrac en 1970 (troisième position avec 230 voix), en 1973 dans le canton de Figeac Est, en 1979 dans le canton Ouest de Figeac. Il fut aussi le suppléant du candidat communiste aux élections législatives de 1968 dans la deuxième circonscription (Figeac). Il se présenta également aux élections municipales dans le village de Faycelles, où il avait acheté avec son épouse une petite maison quercynoise.

Guy Jacquot était en outre actif dans le mouvement associatif. Il s’investit en faveur des « sans papiers ». Ancien d’Algérie, il était membre de la FNACA. Il fut aussi avec Jean-Pierre Renaud la cheville ouvrière de la création du Comité du Lot des Amis de L’Humanité qui organisa une manifestation à Figeac en 2014, pour les 100 ans de l’assassinat de Jaurès.

Après son décès, le secrétaire de la fédération du PCF du Lot lui rendit un hommage public, soulignant son engagement de toujours, son humanité, et l’influence qu’il avait exercé auprès des plus jeunes militants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88210, notice JACQUOT Guy, Serge par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 juin 2010, dernière modification le 1er juillet 2021.

Par Jacques Girault

Guy Jacquot
Guy Jacquot

SOURCES : Arch. mun. Figeac (Christophe Galinon). — Archives du comité national du PCF. — Hommage de la fédération du PCF du Lot (1er février 2018). — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément