JAN Robert, Raymond

Par René Crozet

Né le 5 juillet 1928 à Lodi (Comté de Bergen, New-Jersey USA), retranscription à Gourin (Morbihan), mort le 15 juillet 2001 à Bordeaux (Gironde) ; instituteur ; militant syndical et mutualiste en Gironde.

Fils de François Jan, breton émigré pour cause d’extrême pauvreté et ayant pratiqué pour vivre divers métiers, notamment celui de cuisinier dans la Marine marchande, et de Jeanne Dastas, d’origine bordelaise, gouvernante qui travaillait aussi sur le même bateau que son mari, Robert Jan vint en France en 1932, alors que ses parents repartaient aux Etats-Unis. Élevé par sa grand-mère et par sa tante, jeune institutrice, il fréquenta l’école primaire de Gourin et fut marqué profondément par les luttes entre les écoles privées catholiques et l’enseignement public. En 1937, ses parents s’étant installés à Pessac (Gironde), il y poursuivit sa scolarité jusqu’au certificat d’études primaires. Élève d’un cours complémentaire, il fut reçu au concours des bourses et au brevet élémentaire. Entré au lycée, il obtint le baccalauréat. Il fut admis, durant l’année scolaire 1948-1949, à l’École normale d’instituteurs d’Alger-Bouzaréah, dans une section réservée aux métropolitains (stages dans les écoles primaires et cours théoriques à l’école normale).

Robert Jan enseigna de 1949 à 1955 en Algérie. « Ce fut les plus belles années de ma carrière. On faisait un travail exaltant pour des enfants dont les parents, pauvres comme Job, en saisissaient l’importance. » En 1955, après quelques différends avec les colons, il obtint sa nomination en Gironde, à Étauliers comme directeur d’une école à quatre classes. Il fut un militant très actif dans les œuvres post et péri-scolaires : secrétaire des équipes de football, animateur des équipes scolaires de basket, trésorier de la société d’athlétisme du Blayais-Cubzaquois, organisateur de théâtre scolaire et de diverses activités dans le cadre de l’USEP, de l’UFOLEP et de l’UFOLEA.

Il se maria en août 1949 à Pessac, avec une secrétaire de direction devenue par la suite institutrice puis professeur d’enseignement général de collège. Le couple eut deux filles.

Robert Jan adhéra au Syndicat national des instituteurs dès son entrée à l’École normale d’Alger, en 1948. Il fut conseiller syndical de la section de Gironde du SNI jusqu’en 1967.

En 1958, après avoir, sur les conseils de son inspecteur primaire, été reçu au certificat d’études littéraires générales (Propédeutique) Jan fut nommé maître de cours complémentaire à Pessac. Tout en travaillant, il poursuivit ses études de licence d’Histoire et Géographie.

Après une grave maladie qui l’immobilisa pendant près de deux ans, mis à la disposition de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale, Jan devint directeur de la section MGEN de la Gironde, fonction qu’il occupa jusqu’en 1968. En 1967, il fut élu administrateur national de la MGEN, secrétaire de la commission de surveillance de 1967 à 1969. En 1969, il entra au bureau national de la MGEN jusqu’en 1983, année de sa retraite. De 1969 à 1983, il fut secrétaire-général adjoint de la MGEN, responsable de la chirurgie, du personnel où il se montra à plusieurs reprises très autoritaire, des prestations-invalidité-décès, de la formation. Au titre de ses activités de militant mutualiste, il fut secrétaire général de la section girondine de la FNMFAE .
Sans avoir appartenu à aucun parti politique, Jan était de sensibilité socialiste SFIO, jusqu’en 1956-1958 puis sympathisa avec le Parti socialiste unifié. Mais, porteur d’un profond et intransigeant laïcisme, il se déclarait déçu par les partis politiques qui ne parvenaient pas, selon lui à satisfaire son « souci de défense de l’École et de la Laïcité ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88234, notice JAN Robert, Raymond par René Crozet, version mise en ligne le 6 juin 2010, dernière modification le 30 juin 2021.

Par René Crozet

SOURCES : Documentation MGEN. — Renseignements fournis par l’intéressé. — Sources orales recueillies par Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément