JAUBERT Raymonde, Marie, Louise

Par Jacques Girault

Née le 13 octobre 1909 à Pertuis (Vaucluse), morte le 12 août 2006 à Marseille (IXe arr.) ; institutrice puis employée de préfecture ; militante syndicaliste dans les Bouches-du-Rhône ; résistante.

Son père, sous-officier de gendarmerie, mourut en 1923 des suites de blessures lors de la campagne des Dardanelles pendant la Première Guerre mondiale. Pupille de la Nation, Raymonde Jaubert reçut les premiers sacrements catholiques et entra à l’Ecole normale d’institutrices d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) en 1926. Elle enseigna successivement à La Mède, à Châteauneuf-les-Martigues, à Gardanne (trois ans), à Marseille (La Cabucelle pendant une année, Montolivet pendant quatre ans, puis au patronage de la rue des Vertus avec des enfants relevant du Ministère de la Justice). Militante du Syndicat unitaire de l’enseignement, membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national, elle présidait l’assemblée générale du Syndicat national, le 19 juillet 1934. Elle fut élue, le 5 avril 1938, comme candidate du Syndicat national des instituteurs, déléguée au Conseil départemental de l’enseignement primaire avec 1 375 voix sur 1640 votantes. Elle accueillit pendant plus d’un an une fillette espagnole. Elle était alors la secrétaire de la section départementale du Groupe français d’éducation nouvelle depuis sa naissance dans les Bouches-du-Rhône en octobre 1937.

Raymonde Jaubert, initiée à la Loge maçonnique mixte du « Droit humain » en 1936, en démissionna dans les années 1950.

Résistante (réseau Brick Phratrie, archives et poste émetteur) sous le pseudonyme de « Monique », à la Libération, Raymonde Jaubert ne reprit pas son métier et fut détachée de l’Education nationale, en 1944, pour être chargée de mission au cabinet du Préfet socialiste Veyren avec qui elle avait agi pendant la Résistance. Elle termina sa carrière en septembre 1977 comme responsable du service politique et social du cabinet du Préfet, spécialisée dans les questions politiques et les élections. Elle était sympathisante de la CGT-FO.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88236, notice JAUBERT Raymonde, Marie, Louise par Jacques Girault, version mise en ligne le 6 juin 2010, dernière modification le 21 juillet 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par Pascal Léna et par l’intéressée. — Notes de Gérard Leidet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément