JÉGO Pierre

Par Alain Prigent

Né le 9 octobre 1914 à Saint-Gilles-Vieux-Marché (Côtes-du-Nord), mort le 24 mars 1992 à Pontivy (Morbihan) ; agriculteur ; militant communiste des Côtes-du-Nord ; conseiller municipal de Saint-Gilles-Vieux-Marché (1947-1953).

Agriculteur à Saint-Gilles-Vieux-Marché, Pierre Jégo exploitait une petite ferme de 20 hectares avec son épouse et son frère en 1951. Résistant FTP, il fut candidat à l’élection cantonale de Mur-de-Bretagne en 1951 où il obtint 13,3 % des suffrages exprimés. Émile Devalan*, conseiller général de SFIO sortant, obtint 1 242 voix sur 2 602 suffrages exprimés soit 47,7 %. Au deuxième tour, Pierre Jégo se désista pour le socialiste qui fut réélu obtenant 1397 voix sur 2 674 suffrages exprimés, soit 52,2 %, son adversaire de droite obtenant 1 276 voix.

La disparition d’Hervé De Keranflech, parlementaire avant-guerre (sénateur, député) et ancien conseillait général, maire de sa commune pendant près d’un demi-siècle (1904-1946), permit à une liste de sensibilité de gauche de l’emporter aux municipales de 1947. Pierre Jégo siégea au conseil municipal (1947-1953).

Militant du MODEF, il donna à nouveau son adhésion au PCF lors de la reconstitution de la cellule locale dirigée par Jean Collin* en 1971.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88300, notice JÉGO Pierre par Alain Prigent, version mise en ligne le 19 juin 2010, dernière modification le 19 juin 2010.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor 3M142, 50W108. — Ouest-Matin, 5 octobre 1951. — État-civil de Saint-Gilles-Vieux-Marché.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément