SUIRO Théodore

Par Louis Botella

Né le 4 juillet 1897 à Saint-Féliu-d’Avall (Pyrénées-Orientales), mort le 13 avril 1978 à Perpignan (Pyrénées-Orientales) ; chef de train à Perpignan (Pyrénées-Orientales) ; syndicaliste CGT puis FO.

Adhérent de la CGT, Théodore Suiro participa à la création, en janvier 1948, du syndicat FO des cheminots de Perpignan et le 21 mars suivant à celle de l’Union départementale interprofessionnelle FO des Pyrénées-Orientales au sein de laquelle il fut élu secrétaire adjoint. Il représenta son syndicat au congrès constitutif de la confédération CGT-FO, qui eut lieu en avril de la même année.

Chef de train, il fut désigné le 9 mars 1948 par le secrétariat fédéral, élargi aux secrétaires généraux des unions régionales, pour diriger la Section technique nationale des agents des trains. Son mandat fut renouvelé par les conférences nationales en mai 1949 et novembre 1951. Lors du congrès de l’Union Méditerranée, tenu en avril 1952 à Perpignan, il fut désigné pour siéger au bureau de cette union.

Il partit en retraite le 1er janvier 1953.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8831, notice SUIRO Théodore par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 2 décembre 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération CGT-FO des cheminots. —Force ouvrière, 29 avril 1948. —Le Rail syndicaliste, 1948-1952 (photo dans le n° du 10 juin 1949). — Compte rendu du congrès confédéral CGT-FO, 1948. — Notes de Noël Mazet et de Georges Ribeill. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément