PRETTRE Robespierre, dit Robert, écrit parfois PRETRE.

Par Annie Pennetier, Claude Pennetier.

Né le 21 janvier 1907 à Courcelles-lès-Lens (Pas-de-Calais), mort le 9 septembre 1938 en Espagne ; militant communiste de Mitry-Mory (Seine-et-Marne) puis du Perreux (Seine, Val-de-Marne) ; volontaire en Espagne républicaine.

Fils d’un délégué mineur de la fosse 7 de L’Escarpelle, « très à gauche », mort à la guerre en 1915, et d’une ménagère, Robespierre Prettre fut élevé avec ses six frères et sœurs, dans des conditions difficiles, par sa mère et ses grands-parents. Sa scolarité fut perturbée par la guerre et il ne suivit vraiment l’école qu’en 1919 et 1920, obtenant cependant le certificat d’études primaires. Il travailla à partir de treize ans et demi comme galibot aux mines de Dourges et d’Aniche. Il fut ensuite ouvrier métallurgiste scieur, découpeur, cycliste à l’Humanité (pendant les vacances) et terrassier.

Marié en 1930, séparé en 1934, il vivait avec une ménagère, membre du Parti communiste, Simone Bellanger, « presque illettrée », disait-il ; ils avaient deux enfants. Son service militaire fut accompli au centre d’instruction d’automitrailleuses de Saumur, comme deuxième classe.

Le syndicaliste Raymond Semat* le convainquit d’adhérer au Parti communiste en 1932. Il milita à la cellule 211 à Mitry-Mory, 3e rayon de Seine-et-Marne, avec André Bolze, André Carrez et Marcel Chévremont. Créateur du Comité de défense de l’Humanité de Mitry-Lotissement, il fut chargé de la trésorerie. Il siégea au comité de rayon en 1933, chargé des questions sportives et suivit des écoles locales et régionales (1936).

Domicilié au Perreux (Seine, Val-de-Marne), 12 avenue Ledru Rollin, à partir de 1935, il fut secrétaire de section en 1936 et 1937. Son activité s’étendait aux communes de Nogent-sur-Marne, Bry-sur-Marne et Neuilly-Plaisance. Il participa à un mouvement de grèves en juillet 1935 et aux grèves de juin 1936. Il fut secrétaire du syndicat CGT de l’entreprise AUSSUDRE à Nogent-sur-Marne avant d’être congédié le 24 septembre 1937. Dans son autobiographie du 28 septembre 1937, il se réclamait de Robert Deloche.

C’est alors qu’il fut volontaire en Espagne républicaine. Commissaire politique, il fut tué le 9 septembre 1938 au cours des combats sur l’Ebre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88324, notice PRETTRE Robespierre, dit Robert, écrit parfois PRETRE. par Annie Pennetier, Claude Pennetier., version mise en ligne le 23 juin 2010, dernière modification le 5 mars 2011.

Par Annie Pennetier, Claude Pennetier.

SOURCES : Arch. RGASPI, 495 270 2403, autobiographie du 28 septembre 1937. — Arch. AVER.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément