PERLINE Lazare

Par José Gotovitch

Né à Gomel (Ukraine) en 1899, exécuté à Moscou en 1938 ; fondateur du Parti communiste belge, membre de l’appareil de l’IC .

Né à Gomel en 1899, est arrivé en Belgique en 1914 où il rejoint son frère Arthur. Après avoir suivi deux années de cours à l’Université de Bruxelles, Lazare Perline s’engagea très rapidement dans l’action révolutionnaire : il figura en 1919 parmi les fondateurs du premier Groupe communiste de Bruxelles , membre de la Fédération Communiste de Wallonie dirigée par War Van Overstraeten. Dès 1920, l’IC pensa à lui pour aider à la propagande en France, souligne la confiance qu’on pouvait lui accorder, son caractère discipliné et discret. Lorenzo Vanini le décrivait à ce moment comme étant au service de la délégation française au Secrétariat Ouest Européen de l’IC. Il peut rendre de grands service, soulignait-t-il, pour l’édition et la traduction, ainsi que pour « la stabilisation des noyaux clandestins », assurant des liaisons en France et en Belgique. Le Procureur du Roi de Bruxelles le signale dans un rapport d’avril 1921 comme cohabitant dans cette ville avec Claire Racine, militante fondatrice du PCB et membre de sa direction pendant plusieurs années.
En 1921 Lazare Perline est à Moscou comme « représentant de la presse luxembourgeoise » avec un mandat (sur tissus) signé à Paris par Abramovitch. En mai 1921, toujours à Moscou, il était présenté comme secrétaire de la délégation du PC de Belgique au Comité exécutif et en juillet 21, il participa au III e Congrès de l’IC comme mandataire luxembourgeois. Il demeura désormais à Moscou, dans l’appareil de l’IC et apparut comme secrétaire au Secrétariat latin affecté au secteur français en même temps qu’Inessa Armand, au congrès de 1922. On le retrouva encore en1935 comme invité au VII Congrès comme membre de l’appareil de presse. Il fut condamné à mort à Moscou en 1938

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88379, notice PERLINE Lazare par José Gotovitch, version mise en ligne le 5 juillet 2010, dernière modification le 28 juillet 2020.

Par José Gotovitch

SOURCES : RGASPI :495 193 335, 491 1 351, 494 1 456, 492 1 18. - Michael Buckmiller, Klaus Meschkat (éd.), Biographisches Handbuch zur Geschichte der Komintern. Ein deutsch-russisches Forschungsprojekt, Berlin 2007. – Informations de Alexander Mazurkin, Moscou (son petit-fils) .

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément