HAMON Marcel-Jean

Par Jacques Girault

Né le 1er novembre 1931 à Brest (Finistère) ; professeur ; militant syndicaliste ; militant communiste à Champigny (Val-de-Marne).

Fils de Marcel Hamon, professeur, futur député communiste des Côtes-du-Nord, et d’une institutrice communiste qui fut déportée pendant la guerre, neveu de Tanguy-Prigent, futur ministre socialiste SFIO, Marcel-Jean Hamon devint professeur certifié de lettres. Il enseigna au lycée de Meaux (Seine-et-Marne) dans les années 1960.

Membre du Syndicat national de l’enseignement secondaire depuis 1951, il était au milieu des années 1960 membre du bureau de la section syndicale (S1) de son établissement. Devenu dans les années 1970 spécialiste de la formation continue, puis de la conception et de la mise en place de systèmes éducatifs dans le monde, il dirigea dans les années 1980 une mission expérimentale pour l’insertion des Jeunes dans le Val-de-Marne.

Marcel-Jean Hamon épousa en novembre 1952 à la mairie du XIe arrondissement de Paris, Madeleine Bibula, institutrice communiste. Le couple eut quatre enfants et divorça. Il se remaria en mars 1978 à Champigny (Val-de-Marne).

Il fit son service militaire comme maître-ouvrier (juillet 1958-décembre 1959).

Marcel-Jean Hamon adhéra aux Jeunesses communistes et au Parti communiste français en 1947. Il militait à Champigny où il habitait dans les années 1960. Membre du bureau de sa cellule, il militait aussi dans un comité de quartier et était membre du bureau de l’amicale laïque.

À la même époque, il était rédacteur en chef du Pays breton, journal de l’association des Bretons de l’Ile-de-France. À la fin des années 1970, il participait au collectif Afrique de la section de politique extérieure (la Polex) du comité central du PCF.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88402, notice HAMON Marcel-Jean par Jacques Girault , version mise en ligne le 9 juillet 2010, dernière modification le 7 juillet 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément