GRATIANT Georges, Félix

Né le 6 janvier 1907 à Saint-Esprit (Martinique), mort le 21 juin 1992 à Schoelcher (Martinique) ; avocat ; maire communiste de Lamentin (Martinique).

Georges Gratiant fut un des fondateurs du groupe Front commun en 1934, au lendemain de l’assassinat du journaliste communiste André Aliker le 10 janvier 1934 et l’organisateur de la fusion Front commun-Jean Jaurès.

Il joua un rôle actif dans les syndicats martiniquais et impulsa dans les années 1935 les cours du soir pour les charbonnières ou pour les dockers à l’ancien hôpital militaire.

En 1961, Georges Gratiant était maire communiste de Lamentin. Le 23 mars de cette même année, les gendarmes tirèrent sans sommation sur des grévistes et en tuèrent trois. Devant le cercueil des victimes Me Gratiant prononça un violent discours qui fut reproduit en brochure. Sur plainte du ministère des Armées, il fut alors condamné à trois mois de prison avec sursis et 5 000 NF d’amende par le tribunal correctionnel de Fort-de-France. En novembre 1962, le procès vint en appel à Bordeaux et Me Gratiant fut défendu notamment par Me Matarasso.

Me Gratiant qui demandait alors l’autonomie de l’île et non son indépendance, appartint dans les années suivantes, à la direction du Parti communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88646, notice GRATIANT Georges, Félix, version mise en ligne le 7 août 2010, dernière modification le 4 mai 2021.

SOURCES : RGASPI , 240 4. — Cécile Celma, Le Mouvement ouvrier à la Martinique, 1919-1939, Toulouse, 1972. — Le Monde, 9 novembre 1962.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément