HEMMLER René, Raymond, Ernest

Par Jacques Girault

Né le 17 mars 1915 à Chartres (Eure-et-Loir), mort le 6 janvier 2003 à Combres (Eure-et-Loir) ; instituteur ; syndicaliste du SNI en Eure-et-Loir ; maire socialiste de Combres (1971-2001).

René Hemmler était le fils d’Alexandre Hemmler ouvrier télégraphiste qui fut tué au front en mars 1917. Sa mère, sans profession à la naissance, travailla par la suite comme employée à la recette principale des PTT à Chartres. Elle l’envoya au catéchisme. Pupille de la Nation, il fut élève du cours complémentaire de la rue de la Cathédrale, puis entra à l’École normale d’instituteurs de Chartres en 1931 dirigée alors par René Ozouf. Il fut nommé instituteur adjoint à Gallardon en 1934, puis après son service militaire, comme soldat de deuxième classe dans un service de météorologie au Mont-Valerien (octobre 1935-septembre 1937), à Combres en 1937 où, secrétaire de mairie, il resta pendant toute sa carrière, jusqu’à sa retraite en 1971 comme directeur d’école depuis 1945. Il se maria religieusement à l’église (« par habitude, selon les désirs des parents ») en mai 1937 à Champrond-en-Gâtine avec une ancienne normalienne, institutrice exerçant en classe enfantine, future directrice de l’école de filles de Combres.

Sympathisant socialiste, René Hemmler, actif dans les milieux laïques, en 1937, devint le secrétaire de la fédération régionale nogentaise des amicales laïques. Il adhéra au Syndicat national des instituteurs en octobre 1938.

Mobilisé d’août 1939 à septembre 1940 au fort de Saint-Cyr dans la compagnie météo puis au Maroc, il entretint de bons rapports la Résistance et était en contact personnel avec le chef-adjoint d’un mouvement diffusant Résistance. Comme secrétaire de mairie, il procura aux résistants tickets d’alimentation et faux papiers.

En 1945, Hemmler commença à militer intensément sur le plan syndical. Élu au conseil syndical de la section départementale du SNI, d’accord avec la direction du SNI, il fut élu délégué du personnel à la commission administrative paritaire départementale jusqu’en 1969. Il militait aussi dans les organisations de la Fédération des œuvres laïques. Délégué de l’Union française des œuvres laïques d’éducation par l’image et le son, il fut président de la fédération régionale nogentaise, puis vice-président départemental de la FOL jusqu’à la fin des années 1980. Il tourna plusieurs films sur les activités de sa commune.

René Hemmler fut, de 1971 à 2001, maire socialiste de Combres, un village de 500 habitants. Il attira dans la commune une usine et fit construire des maisons par l’office d’HLM. Il créa un terrain de tennis et suscita diverses associations pour développer les loisirs. Il lutta notamment pour développer l’école publique du village. Bien qu’athée, il prenait plaisir à faire visiter les églises de la région, dont celle de Combres. Il organisa une exposition sur les saints guérisseurs dans le canton. Ses obsèques, comme celles de son épouse, furent civiles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88738, notice HEMMLER René, Raymond, Ernest par Jacques Girault, version mise en ligne le 16 août 2010, dernière modification le 27 avril 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Eure-et-Loir, 28 91W60. — Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressé en 1976 et par sa nièce, Jeanne Carobbi, en 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément