TARTAVEZ Camille, André

Né le 15 mai 1906 à Bourg-en-Bresse (Ain), mort le 18 novembre 1986 à Bourg-en-Bresse ; contrôleur de route ; secrétaire du syndicat FO des cheminots de Bourg-en-Bresse (1954-1955) ; secrétaire de la Fédération socialiste SFIO de l’Ain.

Fils d’un employé des chemins de fer, Camille Tartavez fut secrétaire du syndicat des cheminots de Bourg de 1932 à 1937 et membre de la commission administrative de l’Union locale Ain-Jura de 1932 à 1939. Ayant adhéré au Parti socialiste SFIO en 1927, il devint la même année secrétaire départemental des Jeunesses socialistes. Affecté à Ambérieu-en-Bugey (Ain) en 1931, il fut secrétaire de la section SFIO de cette ville jusqu’à son retour à Bourg en 1932. En 1934, il fut nommé secrétaire fédéral de la SFIO de l’Ain, poste qu’il conserva jusqu’en 1936, année où il fut, avec Aimé Quinson, délégué au conseil national de la SFIO à Paris. Dès la parution en 1936 du Travailleur de l’Ain, Camille Tartavez y collabora avec Raymond Duluet.
Après la guerre, il poursuivit ses activités politiques et syndicales. Militant Force ouvrière, il participa aux congrès de l’Union Sud-Est en mai 1952 à Lyon et en 1958 à Nevers, au congrès de la Fédération FO des cheminots en juin 1956 à Mulhouse et à ceux de la Confédération en 1952 et en novembre 1954. Il fut secrétaire du syndicat de Bourg-en-Bresse en 1954-1955. Promu contrôleur de route, il quitta ensuite l’Ain pour Paris, où il termina sa carrière. À sa retraite en 1970, il cessa toute activité militante et se retira à Bourg-en-Bresse. Il était membre de la Libre pensée de Bourg depuis 1958.
Il était le frère de Marcel Tartavez.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8885, notice TARTAVEZ Camille, André, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 mars 2012.

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots. — Le Travailleur de l’Ain, 1936-1939. — Le Rail syndicaliste, mai 1952, mai 1954. — Le Cheminot FO du Sud-Est, mai 1955, avril 1958. — Compte rendu du congrès confédéral de 1952 de la CGT-FO et autres congrès cités. — Témoignage du militant. — DBMOF, tome 42, p. 46-47.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément