GIUDICELLI Pierre

Par Claude Pennetier

Né le 24 janvier 1912 à Chisa (Corse), mort le 26 décembre 1986 à Bastia (Haute-Corse) ; comptable ; militant communiste de Corse.

Le père de Pierre Giudicelli mourut pendant la Première guerre mondiale. Sa mère était couturière. Titulaire du brevet commercial, il fut comptable. Son service militaire effectué dans l’infanterie en 1934-1935, fut prolongé par sa mobilisation en 1939-1940.

Il avait adhéré à la CGT en 1934 (Syndicat des employés de commerce et d’industrie), aux Jeunesses communistes en 1934 et au Parti communiste en 1935, à la section de Bastia. Secrétaire de cellule, membre du comité de section, il fut trésorier de la section et membre du bureau fédédéral. De plus, il siégeait à la commission administrative de l’UD CGT en 1938 et 1939.

À sa démobilisation, il reprit contact avec la Parti communiste. Son activité politique provoqua la rupture avec sa compagne et une compagne et une perquisition à son domicile. Appelé à la direction fédérale, il organisa des groupes du Front national et participa aux combats de la libération de Borgo.

Secrétaire de la section de Bastia, il fut candidat en 2° position aux élections législatives du 2 janvier 1956 Au moment des événements de mai 1958 à Bastia, alors qu’il était conseiller municipal, le Parti communiste organisa son départ clandestin sur le continent, en compagnie de Sébastien de Casalta, Premier adjoint. Cette délicate mission fut confiée à Raymond Lenziani, lequel l’accomplit avec succès. Reçus à Paris par Jules Moch – ministre de l’Intérieur -, Pierre Giudicelli et Sébastien De Casalta furent décorés de la Légion d’Honneur. De 1968 à 1986, il fut Premier adjoint dans la municipalité d’Union de la Gauche, conduite par le radical-socialiste Jean Zuccarelli. Membre du bureau fédéral, il était également secrétaire départemental du mouvement de la Paix.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88851, notice GIUDICELLI Pierre par Claude Pennetier, version mise en ligne le 23 août 2010, dernière modification le 3 septembre 2017.

Par Claude Pennetier

SOURCES  : Arch. comité national du PCF. — Notes d’Hélène Chaubin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément