JACOB René

Par Julien Cahon

Né le 27 mai 1908 à Bailleul (Somme) ; cultivateur ; résistant ; militant communiste et syndicaliste CGT dans la Somme ; membre du comité fédéral (1961-1970), secrétaire de section ; maire d’Erondelle.

Agent de liaison dans la résistance, René Jacob adhéra au Parti communiste en 1941.

En 1958, il fut candidat, sans succès, aux élections cantonales dans le canton d’Hallencourt, puis aux élections sénatoriales avec Augustin Dujardin* et Léon Dupontreué*, et fut le suppléant de Michel Couillet* aux élections législatives. En 1959, il se présenta aussi aux élections sénatoriales, avec la même liste.
Membre du comité fédéral du Parti communiste de 1961 à 1970, il était également secrétaire de la section communiste d’Erondelle, commune dont il fut maire de 1953 à 1965, au moins.

Il milita également à la CGT. Vice-président de la fédération agricole CGT de la Somme au début des années 1960, il entre au bureau de l’UD-CGT en 1966.

Son fils, Claude, milita également au PCF (adhésion en 1961) et à la CGT, fut conseiller général (1976-1982) et élu maire d’Erondelle en 1983.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88969, notice JACOB René par Julien Cahon, version mise en ligne le 31 août 2010, dernière modification le 16 octobre 2019.

Par Julien Cahon

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Saint-Denis, 261J21/77 (SMC). — Arch. Dép. Somme, 23W5, 23W6. — Le courrier picard, 1945-1970. — Le travailleur de la Somme, 1945-1970.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément