JACQUEMOTTE Fanny [née BEZNOS Fajga]

Par Robert Brécy

Née le 10 janvier 1907, morte en déportation à Auschwitz ; militante du Parti communiste belge.

Fanny Jacquemotte naquit dans une famille juive à Wady-Roszkow (Vadrachkoff, en Bessarabie, alors province de l’Empire russe, deportée en 1942. Militante communiste dont l’activité s’étendit en France et surtout en Belgique, Beznos Fajga émigra en France avec ses parents avant 1914, y prit le prénom de Fanny et fit sa scolarité primaire à Paris, puis y travailla comme dactylo. Ses parents, « très pauvres », étaient brocanteurs au marché de Saint-Ouen. Sa sœur épousa François Magnien* et milita sous le nom de Pauline Magnien*.

Son activité aux Jeunesses communistes lui valut d’être expulsée vers la Belgique en 1928 ; devenue militante du PC belge, elle connut encore expulsions et séjours clandestins. Elle régularisa alors sa situation en épousant, le 30 décembre 1929, Fernand Jacquemotte*, mariage blanc qui deviendra vite une union véritable.

Fanny fut nommée à la direction de la Jeunesse communiste et géra la librairie du Parti. Fin 1932, elle séjourna plusieurs mois en Espagne où son mari était en mission. Elle anima ensuite l’Union des femmes contre la guerre et la misère qui se transforma en Comité mondial des Femmes contre la guerre et le fascisme (section belge). Arrêtée le 10 mai 1940, ainsi que Fernand, elle fut envoyée en France au camp de Gurs ; au bout de trois mois, elle parvint à retourner en Belgique où elle reprit une activité semi-légale ; elle participa aux manifestations de femmes pour le pain et les pommes de terre dans les rues de Bruxelles. Dès le 22 juin 1941, elle passait dans l’illégalité. Arrêtée le 10 octobre et d’abord incarcérée à Saint-Gilles, elle fut déportée à Ravensbruck puis à Auschwitz en 1942. Peut-être gazée dès son arrivée, comme ce fut le cas pour tant de convois de juifs, elle disparut sans laisser de trace.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88994, notice JACQUEMOTTE Fanny [née BEZNOS Fajga] par Robert Brécy, version mise en ligne le 31 août 2010, dernière modification le 31 août 2010.

Par Robert Brécy

SOURCES : Notes de Robert Brécy. — RGASPI, 495 270 808 (dossier personnel de Pauline Magnien).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément