JACQUES Georges

Par Claude Pennetier

Pupille de l’Assistance publique, né le 29 avril 1906 à Paris (IXe arr.), mort le 24 juillet 1948 à Lunery (Cher) ; métallurgiste ; militant communiste du Cher ; maire de Lunery, conseiller général.

Métallurgiste à Rosières (commune de Lunery (Cher), Georges Jacques fut responsable du comité de grève en juin 1936 ; l’occupation dura quatre jours ; toutes les revendications furent acceptées. En 1937, il était secrétaire du syndicat CGT de Saint-Florent-Rosières et membre de la commission administrative de l’Union départementale. Il fit la même année un voyage en URSS et participa à son retour à une série de réunions publiques. Jacques fut élu maire communiste de Lunery en février 1939 et révoqué en octobre.

Arrêté en janvier 1941, il participa à la Résistance dans le Cher, après son évasion du camp de Saint-Sulpice-la-Pointe en 1943. Il redevint maire de Lunery en septembre 1944 jusqu’à son décès en juillet 1948. En 1945, il avait été élu conseiller général du canton de Chârost.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89026, notice JACQUES Georges par Claude Pennetier, version mise en ligne le 1er septembre 2010, dernière modification le 1er septembre 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : L’Émancipateur. — Renseignements fournis par Gérard Jamet, maire de Lunery.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément