DECK Maurice [Pseudonymes : Auguste, Le Bref]

Par Jean-Pierre Ravery

Né le 9 novembre 1924 à Paris (XXe arr.), fusillé le 7 mars 1944 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; ajusteur ; militant communiste, résistant FTPF.

www.memorial-genweb.org
www.memorial-genweb.org

Maurice Deck était le fils d’un chaudronnier et d’une couturière. Il habitait chez ses parents, 9 square du Laonnais dans le XIXe arrondissement de Paris, dans un groupe d’HBM achevé dans les années 1930 où vivaient de nombreux militants et électeurs communistes.
En 1940, Maurice Deck était à la tête des jeunes communistes du quartier, groupe que les militants plus âgés avaient baptisé le « groupe des mouflets ». Il allait constituer un vivier pour les FTP parisiens. Maurice Deck et son frère aîné Sadi s’y engagèrent avec ardeur.
Maurice Deck fut arrêté le 20 octobre 1943 par des policiers de la BS1 des Renseignements généraux parisiens sur les lieux d’un rendez-vous qu’il avait avec Yves Quéré. Livré aux Allemands, il fut condamné à mort et fusillé le 7 mars 1944 au Mont-Valérien avec 15 autres FTP de la région parisienne. Son frère Sadi avait été grièvement blessé le 27 juillet 1943 au cours d’une attaque contre un activiste du PPF, le docteur Paul Guérin, et avait été envoyé se rétablir en province par le service de santé des FTP.
Maurice Deck repose au cimetière parisien d’Ivry dans le carré des fusillés.
Une plaque a été apposée sur l’immeuble du square du Laonnais : « En souvenir de Maurice Deck, FTPF, groupe Victor Hugo, fusillé par les Allemands le 7 mars 1944 à l’âge de 19 ans. »
Son nom a été inscrit sur la plaque commémorant les exécutions du stand de tir de Balard, avenue de la porte de Sèvres, Paris (XVe arr.).avec 11 autres fusillés du Mont-Valérien
La plaque du ministère de la Défense à Paris XVème

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89089, notice DECK Maurice [Pseudonymes : Auguste, Le Bref] par Jean-Pierre Ravery, version mise en ligne le 4 septembre 2010, dernière modification le 1er janvier 2022.

Par Jean-Pierre Ravery

www.memorial-genweb.org
www.memorial-genweb.org
www.plaques-commemoratives.org
www.plaques-commemoratives.org

SOURCES : ANACR, La résistance dans le XIXe arrondissement de Paris. 1940-1945, Le Temps des Cerises, 2005. – Archives de la CCCP (Notes Jean-Pierre Ravery). – Arch. PPo. – ANACR, 1940-1945. La Résistance dans le XIXe arrondissement de Paris, Le Temps des Cerises, 2005, 321 p. (avec une bonne iconographie). – État civil.

ICONOGRAPHIE : www.plaques-commemoratives.org ; www.memorial-genweb.org

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément