GIRARD Pierre, Jean, Roger

Par Claude Pennetier

Né le 5 septembre 1921 à Saintes (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), fusillé comme otage le 24 octobre 1941 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) ; serrurier ; militant communiste ; résistant OS.

Fils d’un mécanicien et d’une mère sans profession, Pierre Girard s’était marié le 15 avril 1941 avec Simone Paule Giraud. Serrurier à l’Atelier industriel de l’air à Bordeaux-Bastide, domicilié à Bordeaux, il fit partie de l’Organisation spéciale (OS, groupe armé du Parti communiste). Il était aussi en liaison par la filière des Auberges de la jeunesse avec le groupe du docteur Auriac. Arrêté le 9 octobre 1941, incarcéré à la caserne Boudet, rue de Pessac à Bordeaux, il fut traduit devant le tribunal militaire allemand. Il fut l’un des cinquante otages fusillés le 24 octobre 1941 au camp de Souge en représailles à l’attentat qui coûta la vie au commandant Hans Reimers le 21 octobre 1941 à Bordeaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89169, notice GIRARD Pierre, Jean, Roger par Claude Pennetier, version mise en ligne le 18 septembre 2010, dernière modification le 3 juillet 2021.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Site Internet du camp de Souge. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément