CORBIN Henri, Louis, Jules

Par Jean-Pierre Besse, Yves Le Floch

Né le 9 octobre 1909 à Hainneville (Manche), mort le 11 juillet 1944 à Salouël (Somme) ; chaudronnier ; militant communiste dans la Manche ; résistant dans la Somme.

Henri Corbin était le fils d’un instituteur. Ouvrier chaudronnier à l’Arsenal de la Marine de Cherbourg, domicilié à Équeurdreville (Manche), 6, rue Dabosville, il fut secrétaire général des Jeunesses communistes de la Manche de 1934 à 1939. Particulièrement engagé en 1934 et 1935 dans les activités du Secours rouge international et du comité Amsterdam-Pleyel, il collaborait dans un front antifasciste avec les Jeunesses socialistes. En 1935, il fit partie de la commission inter-syndicale qui prépara la fusion des organisations confédérée et unitaire de l’arsenal et fut élu conseiller du nouveau syndicat.

Candidat aux élections cantonales d’octobre 1934 à Octeville, membre du secrétariat régional du parti de 1936 à 1939, secrétaire de la Fédération de la Manche en 1939, et vraisemblablement durant les années précédentes, il fut candidat aux élections législatives de 1936 dans la circonscription d’Avranches. Avec 190 voix, il ne recueillit que 0,9 % des suffrages exprimés. En décembre 1937, il représentait la Fédération de la Manche au congrès d’Arles. Cette Fédération comptait 750 adhérents en 1939 répartis en cinq sections avec vingt et une cellules locales et deux cellules d’entreprises.

Il reconstitua le Parti communiste dans la Manche et organisa les premiers groupes du Front national. Ayant échappé à l’arrestation en juin 1941, il dut quitter le département et fut envoyé dans la Somme où il devint responsable des FTP.

Epuisé par la maladie et l’activité il mourut dans ce département chez la personne qui l’hébergeait rue de la plaine à Salouël.

Il s’était marié à Yvonne, Suzanne, Caroline Douesnard à Equeurdeville en mai 1933.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89187, notice CORBIN Henri, Louis, Jules par Jean-Pierre Besse, Yves Le Floch, version mise en ligne le 19 septembre 2010, dernière modification le 20 novembre 2020.

Par Jean-Pierre Besse, Yves Le Floch

SOURCES : Arch. Nat. F7/13037 et F7/13036. — Arch. Dép. Manche, M, sous-préfecture de Cherbourg, 1er bureau, dossier 75. — Jean Quellien, Les élections dans la Manche, étude de sociologie électorale (1919-1969). — Cherbourg-Éclair, 8 octobre 1934. — L’Avenir de la Manche, 16 février et 7 décembre 1935. — L’Avenir de la Manche socialiste, 8 janvier 1938.— La Normandie populaire. — État civil de Salouël et de Hainneville. — Le travailleur de la Somme, 28 janvier 1950. — André Debon, Louis Pinson, La Résistance dans le Bocage normand, Editions Tirésias, 1994.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément