IGOUNET André, Eugène

Par Louis Botella, Jacques Girault

Né le 26 novembre 1901 à Paris (IXe) ; mort le 28 novembre 1982 à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne) ; maître d’éducation physique à Paris ; militant syndicaliste.

Fils d’un dessinateur devenu artiste peintre, et d’une couturière devenue commerçante, André Igounet, était secrétaire commercial, quand il se maria en février 1930 à Paris (VIe) avec une couturière, native de Finlande. Ils eurent deux filles. Veuf, il se remaria en mai1939 à la mairie du VIe arrondissement avec une couturière d’origine slave.

Entré au collège national des moniteurs-chefs en janvier 1941, il travailla comme moniteur-chef à Paris aux lycées Montaigne (juin-septembre 1941), Louis le Grand (octobre 1941-septembre 1942), Montaigne (octobre 1942-novembre 1944), Colbert (décembre 1944-septembre1945). Moniteur-chef à l’Institut national des sports, il y devint, en octobre 1945, maître d’éducation physique, puis professeur adjoint, de mai 1961 à sa prise de retraite en septembre 1967.

André Igounet fut, de 1945 à 1946, secrétaire général, puis de 1946 à 1948, secrétaire général adjoint du Syndicat des moniteurs d’Etat de l’éducation physique et sportive, fondé en novembre 1944, dont le premier président fut Gajan, moniteur national à l’ENEPS et le premier secrétaire général, Louis Petit. Ce syndicat fut admis à la Fédération de l’Éducation nationale, malgré l’opposition du Syndicat national des instituteurs, et en 1950, devint le Syndicat national de l’enseignement de l’éducation physique et sportive.

André Igounet siégea comme suppléant et parfois comme titulaire à la commission administrative nationale de la Fédération de l’Education nationale de 1946 à 1953. En 1952, il faisait partie de la commission « culture et jeunesse ».

Le couple Igounet habitait à Bonneuil-sur-Marne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89197, notice IGOUNET André, Eugène par Louis Botella, Jacques Girault, version mise en ligne le 19 septembre 2010, dernière modification le 3 juillet 2021.

Par Louis Botella, Jacques Girault

SOURCES : : Arch. Nat., F17 28937. — Arch. FEN (Laurent Frajerman). — Presse syndicale . — Pierre Fayard, "Des maîtres d’EPS aux chargés d’enseignement d’éducation physique et sportive, le SNEEPS, un syndicat de la FEN de 1940 à 1992”, Groupe de recherches sur l’histoire du syndicalisme enseignant et universitaire, 8 juin 2005 et 26 avril 2006.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément