JAROUSSE Paul

Par Paul Boulland

Né le 9 décembre 1896 à Paris (XVe arr.), mort le 5 janvier 1986 à Parignargues (Gard) ; dessinateur à la CPDE puis à EDF ; syndicaliste CGT puis CGT-FO à Paris puis à Nîmes (Gard), membre de la commission de contrôle de la Fédération FO des IEG, membre du bureau du GNP.

Paul Jarousse lors du VIe congrès de l’UNSC-FO, Nîmes, 1958.

Fils naturel d’Henriette Jarousse, couturière, Paul Jarousse dut interrompre ses études aux Beaux-Arts durant la Première Guerre mondiale. Mobilisé en avril 1915, il servit jusqu’en septembre 1919 et fut notamment cité à l’ordre du 360e RI en décembre 1918. Démobilisé, il intégra la Compagnie parisienne de distribution d’électricité (CPDE) le 29 septembre 1919, en tant que dessinateur, et adhéra aussitôt à la CGT. En 1920, il fut élu responsable de la section du Bureau de dessin et des agents techniques et fut élu à la commission administrative jusqu’en 1940.

Avec quelques camarades, Paul Jarousse fonda en 1946 l’Amicale des dessinateurs et agents techniques de la rue de Vienne (VIIIe arr.) qui rejoignit le syndicat Force ouvrière de la région parisienne créé par Clément Delsol lors de la scission de 1947. Il fut élu à la commission de contrôle de la Fédération Force ouvrière des Industries de l’énergie électrique et du gaz lors de ses Ier et IIe congrès (juin 1948, octobre 1950). Avec André Heurtebise, il participa à la création de l’UNSC-FO dont il devint le trésorier.

Marié le 22 août 1921 avec Marie, Mathilde Marlard, à Beauvais (Oise), il était père de deux enfants en 1940. En décembre 1952, Paul Jarousse prit sa retraite et vint s’établir à Nîmes où résidait sa fille. Il y devint président de la section des pensionnés jusqu’en 1978, puis président d’honneur. À l’issue de son Xe congrès (novembre 1967), il fut membre du bureau du Groupement national des pensionnés de la Fédération (GNP) qu’il représenta au comité fédéral à l’issue du XIIe congrès (novembre 1972). À l’issue des XIIe et XIIIe congrès (1972-1975), il siégea au bureau du GNP en qualité d’archiviste.

Il quitta l’ensemble de ses responsabilités syndicales en octobre 1978.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89255, notice JAROUSSE Paul par Paul Boulland, version mise en ligne le 21 septembre 2010, dernière modification le 21 janvier 2019.

Par Paul Boulland

Paul Jarousse lors du VIe congrès de l’UNSC-FO, Nîmes, 1958.

SOURCES : Arch. de Paris, registre matricule. – Lumière et Force, n° 4 (octobre 1948), 16 (octobre 1950), 120 (novembre-décembre 1967), 150 (janvier 1973), 162 (novembre 1975). – Renseignements fournis par François Fages – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément