JACQUES Pierre

Par Pierre Schill

Né le 21 avril 1895 à Algrange (Lorraine annexée), mort le 9 mars 1968 à Hargarten-aux-Mines (Moselle) ; ouvrier aux Mines de La Houve à Creutzwald (Moselle) ; adjoint au maire d’Hargarten-aux-Mines (Moselle).

Né le 21 avril 1895 (et non le 17 avril 1893 comme indiqué dans le Maitron jusqu’à présent) à Algrange (Lorraine annexée), mort le 9 mars 1968 à Hargarten-aux-Mines (Moselle) ; fils de Pierre, mineur, et de Marie née Kirsch ; marié le 6 février 1919 à Metz (Moselle) avec Pauline née Beckedahl le 7 juillet 1893 à Alten-Essen (Allemagne), ils n’eurent pas d’enfant.

Ouvrier aux Mines de La Houve à Creutzwald (Moselle) ; adjoint au maire d’Hargarten-aux-Mines (Moselle).

Ancien combattant de la Première Guerre mondiale, Pierre Jacques résidait à Hargarten-aux-Mines (Moselle) commune natale de sa mère. Il résida, du 22 décembre 1930 à fin décembre 1933, à Falck (Moselle) dans la colonie des houillères.

Il fut candidat aux élections municipales des 5 et 12 mai 1929 à Falck sur la liste communiste. Il obtint au premier tour 62 voix sur 305 suffrages exprimés pour 311 votants et 349 électeurs inscrits et ne fut pas élu.

Élu au conseil municipal d’Hargarten-aux-Mines en mai 1935. Il fut élu premier adjoint et affichait son adhésion au communisme.

En mars 1938 le maire de Hargarten se plaignait auprès du directeur des houillères de Sarre et Moselle des « tracasseries » et autres « agissements révolutionnaires » de Pierre Jacques. Il lui demandait, de manière confidentielle, de l’éloigner du village en lui accordant un logement à Merlebach (Moselle).

En septembre 1939, Pierre Jacques fut évacué et ne put revenir, qu’après l’armistice, en Moselle devenue une nouvelle fois allemande.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89399, notice JACQUES Pierre par Pierre Schill, version mise en ligne le 28 septembre 2010, dernière modification le 28 septembre 2010.

Par Pierre Schill

SOURCES : Archives des Houillères du bassin de Lorraine : dossier personnel. — Archives départementales de la Moselle : 301 M 78 ; 303 M 110. — État-civil de la commune d’Algrange (Moselle).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément