GIRAUD Madeleine [née BECCARIA Madeleine, Antoinette, Jeanne, Aimable]

Par Jacques Girault

Née le 26 août 1907 à Draguignan (Var), morte le 1er mai 1990 à Toulon (Var) ; institutrice ; militante syndicaliste dans le Var.

Fille d’un boulanger d’opinions socialistes, sœur de François Beccaria, Madeleine Beccaria reçut les premiers sacrements catholiques. Après des études à l’école primaire supérieure de Draguignan, elle entra à l’École normale d’institutrices en 1925. Elle fut tour à tour institutrice à Ampus (1928-1931), aux Arcs (1931-1935), à La Seyne (1935-1937), à Toulon, au Pont-du-Las (1937-1949) et au Pradet où elle prit sa retraite en 1962.

Membre du Syndicat national en 1931, Madeleine Beccaria fut désignée la même année comme membre du conseil syndical de la section départementale pour l’arrondissement de Draguignan. Elle participa régulièrement aux réunions du conseil syndical à partir de 1938. Le conseil syndical, le 3 mars 1938, ratifia sa candidature pour le Conseil départemental de l’enseignement primaire et elle fut élue, le 4 avril 1938.

Militante laïque, toujours membre du conseil syndical, après la guerre, Madeleine Beccaria assura les fonctions de trésorière adjointe. Elle épousa à Toulon Giraud Louis, Auguste, en février 1945. Ce dernier, né le 20 février 1893 à La Javie (Basses-Alpes), fils d’un gendarme, directeur de l’école des Arcs dans les années 1930 puis avait été nommé à Toulon. Il mourut, le 1er juin 1957 au Pradet.

Madeleine Giraud, directrice de l’école de filles du Pradet, candidate sur la liste du Syndicat national des instituteurs, fut élue suppléante au Conseil d’enseignement du premier degré en France, le 17 novembre 1958 avec 8 570 voix sur 10 217 suffrages exprimés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89429, notice GIRAUD Madeleine [née BECCARIA Madeleine, Antoinette, Jeanne, Aimable] par Jacques Girault, version mise en ligne le 29 septembre 2010, dernière modification le 13 février 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressée. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément