THAVERON Maurice, Arthur

Par Marie-Louise Goergen

Né le 20 mars 1928 à Vendat (Allier), mort le 18 avril 1995 à Saugues (Haute-Loire) ; ouvrier puis mécanicien de route ; syndicaliste CGT et communiste de Haute-Loire.

Fils d’un cheminot du PLM, Maurice Thaveron entra à son tour aux chemins de fer, fit son apprentissage au dépôt SNCF de Langeac (Haute-Loire). Sa carrière l’amena à résider à Langeac, Nevers (Nièvre), Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), Paray-le-Monial (Saône-et-Loire). Il adhéra à la CGT à la Libération et au PCF en 1947, puis commença sa vie militante à Langeac où il suivit une école fédérale du parti.
À son retour de l’armée, il fut muté aux ateliers du matériel de Nevers (1949-1951). Il y fut membre du comité fédéral, dirigeant de l’Union de jeunesses républicaines de France (UJRF) et militant au syndicat CGT des cheminots. De retour à Langeac (1951-1959), il fut élu secrétaire du syndicat des cheminots de Langeac de 1952 à 1957 au moins. Il participa à toutes les grèves, en particulier à celle de 1953. Sur le plan politique, il fit partie, durant son séjour à Langeac, du comité fédéral du PCF de la Haute-Loire.
Nommé mécanicien de route, il poursuivit sa vie militante au dépôt de Clermont-Ferrand (1959-1962) avant d’être muté à Paray-le-Monial jusqu’à sa retraite en 1978. Secrétaire de la section syndicale CGT, il fut l’un des organisateurs de la grève de 1968. Il fut, à plusieurs reprises, candidat du PC Faux élections cantonales et municipales.
Au cours de sa carrière de cheminot, Maurice Thaveron fut élu et réélu délégué du personne pendant vingt-cinq années consécutives. À la retraite, il s’installa à Saugues (Haute-Loire) où il continua de militer dans un contexte très difficile ; il y fut plusieurs fois candidat à des élections cantonales et municipales.
Marié en juin 1952 à Cosne (Nièvre) avec Geneviève Guillaumot, il mourut prématurément à l’âge de soixante-sept ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8946, notice THAVERON Maurice, Arthur par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 22 juin 2012.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES :Comités fédéraux du PCF. — Renseignements réunis par Jean Souchal. —État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément